Le site armenews.com signale qu’un groupe de séminaristes arméniens et le doyen du séminaire « ont été attaqués par trois juifs extrémistes et leur chien ».

Les faits datent du samedi 8 juin 2019. Ce jour-là dans l’après-midi, un groupe de 20 étudiants du séminaire théologique arménien, accompagné du doyen du séminaire, a quitté le séminaire pour la procession hebdomadaire au Saint-Sépulcre.

« Ils ont été attaqués verbalement et physiquement par des juifs extrémistes, ce qui s’est malheureusement passé des milliers de fois et continue de se produire.
Pendant de nombreuses années, le clergé arménien s’est fait cracher dessus, attaqué verbalement et aussi physiquement attaqué par des juifs extrémistes.
Le samedi 8 juin, devant le séminaire théologique arménien, trois juifs extrémistes en tenue régulière (ne portant pas les vêtements noirs et blancs) ont craché sur le groupe des séminaristes et ont crié « les chrétiens devraient mourir » et « nous allons vous virer de ce pays ».
Ils ont ensuite enlevé la muselière de la gueule de leur chien et ont ordonné au chien de mordre le prêtre qui accompagnait les séminaristes.
Quand leur chien a été libéré, le prêtre est tombé sur le sol. Certains des séminaristes ont enlevé leurs robes cléricales, portées sur des vêtements réguliers, pour protéger le prêtre du chien qui attaquait, afin de faire diversion.
Les trois juifs extrémistes eux-mêmes ont aussi attaqué le groupe, tandis que les séminaristes étaient en train de protéger le prêtre de l’agression du chien.
L’un des juifs extrémistes a agressé un étudiant, et a brisé la main du séminariste.
Ils ont ensuite fui la scène et se sont rendus au kishle, au poste de police de la vieille ville, et ont porté plainte contre le clergé arménien. »

Le site armenews.com précise qu’immédiatement après, un prêtre arménien s’est rendu au poste de police de la vieille ville pour déposer une plainte officielle contre les trois juifs extrémistes ; le prêtre qui a accompagné le groupe d’étudiants ainsi que le séminariste dont la main a été brisée par l’un d’entre eux sont allés avec lui.

Le Patriarcat arménien a un rapport de leur plainte contre les trois juifs extrémistes, un rapport de la visite au département d’urgence à l’hôpital, y compris le diagnostic et le traitement, les photos du séminariste blessé à l’hôpital, et le témoignage du groupe des séminaristes en tant que témoins oculaires.

Mais les réactions dans la presse israélienne et sur Facebook font passer les victimes arméniennes pour des provocateurs et des affabulateurs…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A l’heure de la 3ème dose et de la 5ème vague de mensonge, nous vous recommandons le livre : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 € seulement !

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :