Le site internet de l’université de Californie contient un article qui estime que l’avenir des vaccins pourrait davantage passer par manger une salade qu’à recevoir une injection dans le bras. « Les scientifiques de l’UC Riverside étudient s’ils peuvent transformer des plantes comestibles comme la laitue en usines de vaccins à ARNm« .

La technologie de l’ARN messager ou ARNm, utilisée dans les vaccins contre le COVID-19, nécessite une conservation au froid pour maintenir la stabilité pendant le transport et le stockage. Si ce nouveau projet machiavélique devait réussit, les vaccins à ARNm à base de plantes et légumes – qui peuvent être consommés – pourraient surmonter ce défi avec la capacité d’être stocké à température ambiante.

Ces recherches bénéficient d’une subvention de 500 000 $ de la National Science Foundation, avec trois objectifs : montrer que l’ADN contenant les vaccins à ARNm peut être administré avec succès dans la partie des cellules végétales où il se répliquera, démontrer que les plantes peuvent produire suffisamment d’ARNm pour rivaliser avec une injection traditionnelle, et enfin, déterminer le bon dosage.

« Idéalement, une seule plante procurera suffisamment d’ARNm pour vacciner une seule personne« , a déclaré Juan Pablo Giraldo , professeur agrégé au département de botanique et de sciences végétales de l’UC Riverside, qui dirige la recherche, qui se fait en collaboration avec des scientifiques de l’UC San Diego et de l’université de Carnegie Mellon.

« Nous testons cette approche avec des épinards et de la laitue et avons des objectifs à long terme pour que les gens la cultivent dans leurs propres jardins« , a déclaré Giraldo. « Les agriculteurs pourraient aussi éventuellement cultiver des champs entiers. »

La clé pour que ce travail fonctionne sont les chloroplastes – de petits organes dans les cellules végétales qui convertissent la lumière du soleil en énergie que la plante peut utiliser. « Ce sont de minuscules usines à énergie solaire qui produisent du sucre et d’autres molécules qui permettent à la plante de se développer », a déclaré Giraldo. « Ils sont également une source inexploitée pour fabriquer des molécules désirables.« 

Dans le passé, Giraldo a montré qu’il est possible que les chloroplastes développent des gènes qui ne font pas naturellement partie de la plante. Lui et ses collègues l’ont fait en voyant du matériel génétique étranger dans des cellules végétales à l’intérieur d’un boîtier protecteur.

Pour ce projet, Giraldo s’est associé à Nicole Steinmetz, professeur de nano-ingénierie à l’UC San Diego, pour utiliser les nanotechnologies conçues par son équipe qui fournit du matériel génétique aux chloroplastes.

« Notre idée est de réutiliser les nanoparticules naturelles, à savoir les virus végétaux, pour la délivrance de gènes aux plantes« , a déclaré Steinmetz. « Une certaine ingénierie entre dans ce domaine pour faire en sorte que les nanoparticules aillent vers les chloroplastes et aussi pour les rendre non infectieux envers les plantes. »

« Je suis très excité par toutes ces recherches« , a déclaré Giraldo. « Je pense que cela pourrait avoir un impact énorme sur la vie des gens. »

Projet totalitaire pour des vaccinations sans consentement

Le psychiatre Aaron Kheriaty a réagi à l’avancée de ce projet

 »Ceci fait partie d’une proposition plus large, contournant le processus de consentement éclairé, en mettant la technologie basée sur les gènes ARNm dans les aliments.

Vous pouvez manger une salade et être vacciné contre les menaces biologiques potentielles…

Le concept consiste à traiter l’être humain comme une composante informatique qui nécessite une mise à jour du logiciel ARN ou ADN régulièrement.

Nous parlons d’une transition effrayante qui se produit dans la médecine aujourd’hui. C’est un niveau de contrôle sur la liberté des gens, dont les dictateurs du passé n’auraient pu que rêver. »

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :