Source : Lengadoc Info – Alors que le 5 décembre est annoncé comme une journée de grève générale par les syndicats et les Gilets Jaunes pour protester contre la réforme des retraites, deux syndicats de policiers ont annoncé également une série d’actions ce jour-là.
« Dernière sommation avant black-out ! »
Ils l’avaient annoncé, la « marche de la colère » du 2 octobre dernier n’était qu’un « premier avertissement ». Malgré quelques annonces du gouvernement, les policiers restent très remontés contre la situation à laquelle ils doivent faire face : explosion des suicides, heures supplémentaires non payées ou sous-payées, « haine anti-flic », etc.
Alors deux syndicats, Alliance Police Nationale et UNSA Police ont annoncé une nouvelle mobilisation pour le 5 décembre. Mais cette fois-ci il ne s’agit pas de manifester mais plutôt de faire une grève du zèle comme la fermeture symbolique des Commissariats ( sauf urgence absolue ), l’intervention uniquement sur appels d’urgence, ou à l’inverse, le renforcement des contrôles aux aéroports et aux péages autoroutiers afin de ralentir le trafic.

Un appel à la mobilisation qui risque de poser quelques soucis à l’État alors que le 5 décembre s’annonce particulièrement mouvementé avec un appel à la grève dans la RATP et la SNCF. Un appel qui a, depuis, été soutenu par une large intersyndicale. Une grève qui devrait donc toucher beaucoup de secteurs (éducation nationale, la Poste, les universités…) sur tout le territoire. D’autant que l’Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes qui s’est réunie le 3 novembre dernier à Montpellier, a annoncé se joindre au mouvement.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :