Brassant des milliards, sport le plus médiatisé du monde, le football est le sport le plus populaire sur les 6 continents en 2015.

En Afrique, il est donné comme le sport préféré de la totalité des pays.

En Amérique du Sud, tous les pays célèbrent le dieu football à l’exception du Venezuela, qui est l’un des sept pays au monde qui préfère le baseball, et du Guyana, peuplé majoritairement d’Hindous et qui préfère donc le cricket.

L’Europe est également toute entière tournée vers le football : tous les pays sauf six le privilégient. La Finlande est l’un des deux pays du monde préférant le hockey sur glace, la Lituanie et la Lettonie privilégient le basketball, l’Estonie et l’Autriche sont les deux pays du monde où le ski supplante le football. Quant à l’Irlande, si elle aime le football, ce n’est pas le « soccer » mais le football gaélique…

L’Asie est plus rétive, mais le football est le sport roi au Proche-Orient, mettant pour une fois d’accord Israéliens, Turcs, Palestiniens, Saoudiens et Iraniens… Seuls les Emirats Arabes Unis se distinguent en préférant le cricket, sachant qu’ils étaient sous le nom de Trucial States une ancienne colonie britannique.  Si l’Asie centrale est totalement sous l’emprise du ballon rond, la Péninsule Indienne préfère le cricket : l’Inde, le Pakistan, l’Afghanistan, le Sri Lanka et le Bangladesh. L’Extrême-Orient est rétif au football à l’exception des deux Corées. La Chine est le pays du tennis de table, le Japon et Taïwan – culture américanisée oblige – sont acquis au baseball, les Philippines préférant le basketball. Le Népal est le seul pays du monde où le sport numéro un est le tir à l’arc et la Mongolie est celui de la lutte. Quant à l’Insulinde, le Cambodge et le Laos sont les deux pays aimant la boxe thaïlandaise (alors que la Thaïlande, tout comme la Malaisie, le Vietnam, le Myanmar et l’Indonésie sont pour le football).

L’Océanie, à l’exception des Iles Salomon et de Vanuatu, sont acquises qui au cricket (Australie), qui au rugby (Nouvelle-Zélande, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Fidji, Tonga).

L’Amérique du Nord est tout aussi rebelle : le Mexique, le Honduras, le Bélize et le Costa Rica et Haïti sont les seules nations footballistiques, le Canada penche pour le hockey sur glace (selon le vieil adage du pays des caribous : « Les garçons jouent au baseball, les hommes jouent au hockey »), la Jamaïque pour le cricket, le baseball obtenant les suffrages du Panama, de Cuba, de la République Dominicaine, du Nicaragua, de Panama.

Reste les Etats-Unis. Sur les 50 états, aucun n’est un afficionado du « soccer »’. L’immense majorité préfèrent l’autre football, l’américain, sauf 6 états préférant le basketball (Californie, Arizona, Kansas, Kentucky, Caroline du Nord et Connecticut) et 10 le baseball (Nevada, Missouri, Maine, New Hampshire, New Jersey, Vermont, New York, Delaware, Rhode Island et Massachussetts), qui est également le choix de l’île de Porto Rico.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :