Deux cas ont été présentés à la Cour Européenne pour les droit de l’Homme à Strasbourg. Le but était d’arriver à légaliser et imposer l’euthanasie comme étant un droit fondamental au Royaume Uni avec une législation équivalente à celle du Canada. Ils ont tous deux été rejetés. Ceci concernait un ancien entrepreneur paralysé du nom de Paul Lamb et une veuve du nom de Jane Nichilson 58 ans qui avait un syndrome d’enfermement (locked-in syndrome) et dont le mari était décédé deux années auparavant. Les motivations étaient traditionnelles si l’on peut dire. Ils devaient être aidés à mourir dans la « dignité ».

Paul Lamb
Paul Lamb

Mardi 21 juillet le jugement déclarait ceci : « Dans sa décision dans les cas de Nichilson et Lamb versus Royaume-Uni, la Cour Européenne des Droits de l’Homme à l’unanimité a déclaré que les demandes ne pouvaient pas être acceptées. Cette décision était définitive ». Les plaignants étaient déboutés. Les juges ont spécifié qu’ils avaient toute autorité pour juger de cette affaire.

Cette affaire était émergée quand deux sœurs avaient fait une soirée dans le but de rassembler de l’argent 8000 £ pour en faire terminer avec la vie de leur mère dans une clinique en Suisse. Il va de soi que si la Cour avait répondu que cette euthanasie était légale le principe faisait jurisprudence et s’imposait à toute l’Europe. Cette affaire a été révélée par le journal The Telegraph des 16 et 25 juillet.

Cette décision judiciaire est étonnante dans la mesure où la même Cour avait condamné Vincent Lambert à mourir de déshydratation et d’inanition il y a un mois.

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :