Le tabloïd écossais Daily Record a interrogé ses abonnés Facebook sur la politique mardi, notant que « les Australiens sont détenus dans les camps d’internement de Covid pendant 14 jours s’ils sont testés positifs ou sont suspectés d’être positifs ». Le journal a alors demandé :

« Devrions-nous suivre leur exemple ? »

Le journal n’a pas précisé comment les personnes « suspectes » pourraient être jugées, et si cela signifierait enfermer ceux qui sont repérés en train de renifler de manière excessive, par exemple, ou les citoyens qui refusent de se faire vacciner contre le Covid-19.

Le mois dernier, le même tabloïd a rapporté que 35% des résidents du Royaume-Uni pensaient que les non-immunisés devraient être contraints au confinement « jusqu’à ce que la pandémie soit passée », citant un récent sondage. Il a suggéré que l’enquête montrait un fort soutien du public pour des « mesures plus sévères » sur les Écossais non vaccinés. Imiter l’Australie signifierait faire de l’Ecosse une prison à ciel ouvert pour les personnes testées positives ou non-vaccinées.

L’idée a été repoussée sur les réseaux sociaux. Le militant anti-extrémisme Maajid Nawaz a déclaré que le journal proposait, en fait, des « crimes contre l’humanité », tandis que d’autres ont noté que jusqu’à récemment, la notion de camps d’internement de Covid-19 avait été décrite par les médias mainstream comme une théorie du complot dérangée.  

L’Écosse a resserré ses restrictions Covid-19 au milieu de la propagation rapide du variant Omicron, imposant des limites aux rassemblements intérieurs et extérieurs, fermant les boîtes de nuit et décourageant les rassemblements de vacances. Comme l’a rapporté mercredi le Daily Record, l’Écosse compte 42 patients Covid-19 hospitalisés dans des unités de soins intensifs.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :