Nigel Farage, l’empêcheur de tourner en rond de l’Union européenne, est de retour pour le plus grand dam des Conservateurs et des Travaillistes.

L’accord sur le Brexit n’ayant pas eu lieu, du à l’incompétence volontaire de Teresa May et à la résistance anti-Brexit des technocrates bruxellois, les Britanniques votent aujourd’hui pour les élections européennes, dans un contexte défavorable aux deux partis traditionnels incapables de répondre aux expectatives pro-Brexit des électeurs.

Mais pour le plus grand triomphe du “Parti du Brexit” (Brexit Party ), le nouveau parti de Nigel Farage, le leader de la sortie de l’UE en 2016 et revenu sur le devant de la scène après l’échec de Teresa May à trouver un accord sur le Brexit, à quelques semaines des élections européennes. Le credo, simple, unique du Brexit Party : « Le vote pro-Brexit au référendum de 2016 doit être respecté. »

La victoire assurée des partisans du Brexit signe la fin du règne de Teresa May. Le nouvel accord qu’elle a négocié et présenté aux parlementaires britanniques mardi dernier a fait frémir de rage nombre de ses collègues qui ont demandé sa démission immédiate : en cause, la concession faite aux desiderata de Bruxelles si hostile au Brexit, et qui consiste en l’organisation d’un nouveau referendum avant la ratification de la loi de sortie de l’UE !

A l’heure actuelle, le Parti du Brexit est crédité de plus de 34 % des intentions de votes, largement devant les Conservateurs qui peineraient à atteindre la barre des 10 % et des Travaillistes à tout juste 20 %.

Résultat dimanche prochain après le vote dans tous les pays européens.

Francesca de Villasmundo




Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

3 commentaires

  1. Isabelle P says:

    Amusant comme concept, “parti travailliste”, ou “labour party”.
    On ne peut pas avoir le labeur et l’argent du labeur.

  2. dissident says:

    Amusant: on ne connaîtra pas le résultat avant Dimanche alors que celui des Pays Bas (et sa divine surprise …) filtre largement !

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

45 % 19.170 € manquants

15.830 € récoltés / 35.000 € nécessaires
Mis à jour le 26/03/2019

Il nous reste cependant 19.170 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !