Lors de sa tournée en Côte d’Ivoire, Emmanuel Macron en a profité, à Abidjan, pour à nouveau critiquer le passé colonial français. Il a considéré le colonialisme comme une “erreur profonde et une faute de la République”.

Déjà en février 2017, alors candidat à la présidentielle, il avait qualifié sur une chaîne algérienne la colonisation de “crime contre l’humanité”, créant une vive polémique en France.

La repentance, salir la France, depuis 25 ans est une mode que tous les présidents français se transmettent.

Pour mieux souligner l’imbécillité démagogique du propos macronien, Damien Rieu transpose l’argument à la Gaule colonisée par les Romains :

“La colonisation romaine de la Gaule a été une erreur profonde, une faute de la République de Rome.  Toutes ces routes, aqueducs, amphithéâtres… c’est à cause des Italiens si la France en est là. Demandons réparation.”

Marine Le Pen a de son côté critiqué cette repentance en soulignant qu’elle met en danger les soldats français engagés dans des opérations extérieures en Afrique. 

D’ailleurs si la colonisation fut une telle erreur pourquoi donc ces anciens colonisés demandent-ils constamment que la France vienne les aider à régler leurs problèmes intérieurs ou de voisinage ? Il y a là une belle contradiction !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

46 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille ce livre :

%d blogueurs aiment cette page :