Le gouvernement fédéral allemand veut obliger tous les ménages qui consomment plus de 6 000 kWh/an à installer des compteurs électriques digitaux (« compteurs Linky »). Ces compteurs mesurent la consommation électrique toutes les 15 minutes, ce qui servirait officiellement à économiser de l’énergie. La protection des consommateurs refuse ce plan pour des raisons de protection des données et pour des raisons financières. A l’aide de ces compteurs, il est en effet aisé de calculer si des personnes se trouvent à l’intérieur de l’habitation et combien de personnes s’y trouvent, et de connaître le déroulement de leur journée (c’est ce qu’on appelle les « courbes de consommation »). De telles informations sont non seulement une aubaine pour les pirates informatiques et les cambrioleurs mais, en outre, les données personnelles forment pour chaque ménage un profil, c’est-à-dire une sphère privée transparente. Ce qui fait du « compteur communicant Linky » un véritable instrument de contrôle, c’est le fait qu’il peut être commandé de façon centralisée. Cela veut dire qu’à tout moment le courant peut être coupé de l’extérieur.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille cette revue :

%d blogueurs aiment cette page :