Le rapport annuel des services secrets italiens auprès du Parlement de la botte a donné l’alarme : l’Italie est concernée par un haut risque terroriste djihadiste. Dans la propagande islamiste la péninsule est considéré un ennemi à cause de sa lutte contre le terrorisme et de ses rapports avec les USA et Israël. Par ailleurs, l’année jubilaire et la multiplication d’aspirants djihadistes sur son sol en fait une cible privilégiée.

Loups solitaires et foreign fighters sont devenus des recrues de choix des réseaux terroristes. Les services secrets évaluent « avec extrême attention les signaux en hausse d’un assentiment envers l’idéologie djihadiste qui ressort dans les circuits radicaux on-line, fréquentés par des sujets résidents en Italie ou italophones : il s’agit d’individus aussi très jeunes, généralement privés d’une formation spécifique, perméables à des opinions  convenues ou à l’influence de figures charismatiques, et rendus plus réceptifs au credo djihadiste à cause des crises identitaires, conditions de marginalisation ou visions paranoïaques des règles sociales, ou alors fruits de la fréquentation de la micro-délinquance, de la drogue et de la prison. » 

Un des dangers majeurs est l’infiltration de terroristes au sein des immigrés sur la route des Balkans qui sont détournés sur la péninsule.

Concernant le haut risque de nouvelles actions en Europe, un œil attentif est également porté par les 007 sur les foreign fighters, ces combattants étrangers, formés sur des théâtres de guerres autant que sur les militants déjà « intégrés » et dissimulés en Europe. Cette menace de terrorisme djihadiste en Italie est de plus largement accrue à cause de l’augmentation de ces foreign fighters dans la péninsule même.

L’invasion migratoire du territoire italien et européen ne peut qu’entraîner un accroissement de cette menace djihadiste que seules nos élites politiques et droit-de l’hommiste ne semblent pas voir. 

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :