Etats-Unis – Le 12 décembre, jour de la fête de Notre-Dame de Guadalupe, un “Rosaire sur les Côtes et aux Frontières” a été organisé dans plusieurs dizaines de villes américaines, inspiré à “100%” par le Rosaire aux frontières mis en place en Pologne.

En Pologne, des centaines de milliers de personnes avaient participé à cette magnifique initiative. Ensuite, en Italie puis en Irlande, des milliers de catholiques avaient reproduit le même principe d’action.

Je suis en admiration constante pour la Pologne“, avait déclaré Patricia Lemmon, l’une des organisatrices, à LifeSiteNews. Leurs lois pro-vie et leurs initiatives encourageant les familles à avoir des enfants, soutenant les familles lorsqu’un enfant trisomique est attendu, accueillant des réfugiés chrétiens mais excluant les autres immigrés, sont un phare d’intelligence associé à la bonté au milieu de tant de choses vraiment sombres des nouvelles de l’Europe occidentale en voie de disparition.

L’intention de ces rosaires du 12 décembre était de «demander à la Sainte Vierge de sauver les États-Unis du djihad islamique, du déni de la foi chrétienne et de mettre fin de l’avortement».

Le Rosaire des États-Unis aux côtes et aux frontières n’entourait pas littéralement le territoire de la nation américaine. Patricia Lemmon a expliqué que dans ce cas-ci, il s’agissait plutôt de mettre en place “un bouclier de prière”.

Ici, aux États-Unis, nous faisons les choses État par État, et nous croyons en la représentativité“, a-t-elle déclaré à LifeSiteNews. L’objectif était de mettre en place au moins un groupe de prière dans chacun des 50 États. 

La fête de Notre-Dame de Guadalupe a été choisie pour plusieurs raisons. D’abord, la seule apparition mariale du Nouveau Monde certifiée authentique par l’Église catholique a été observée à Guadalupe en 1531. Ensuite, Pie XII a nommé Notre-Dame de Guadalupe Patronne des Amériques en 1946. Enfin, une bannière représentant Notre-Dame de Guadalupe accompagnait Don Juan de l’armée chrétienne d’Autriche lors de la bataille de Lépante en 1571.

La Vierge du Nouveau Monde a navigué pour affronter le djihad dans le Vieux Monde“, déclarait Patricia Lemmon. N’est-ce pas époustouflant? Cette bataille, contre toute attente, a sauvé l’Europe d’une invasion imminente. Pendant que Don Juan combattait sous cette bannière, le pape a prié le chapelet. “

L’anniversaire de la bataille de Lépante le 7 octobre est aussi la fête du Saint Rosaire et la date qui fut choisie par les organisateurs du Rosaire polonais aux frontières.

Ainsi, le jour de la fête de Notre-Dame de Guadalupe, qui a accompagné la victoire de Lépante, nos prières combattent le djihad et défendent la foi catholique et la vie.”

Cette initiative vient de laïcs et non du clergé. Interrogée à ce sujet, Patricia Lemmon a répondu avec humour qu’il s’agissait d'”un chapelet de Far West“.

Nous n’avons pas attendu que les évêques américains fassent quoi que ce soit“, a-t-elle déclaré. Ils ne semblent pas de la même trempe que les évêques polonais qui défendent la Foi. “

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :