Etats-Unis – Des rendez-vous pour des vaccinations ont été annulés par centaines sur le site de vaccination de masse à Commerce City, Colorado, fermé après les graves effets secondaires recensés à la suite d’injections du vaccin anti-Covid Johnson & Johnson (J&J).

Centura Health, qui a aidé à gérer le centre de vaccination communautaire du Dick’s Sporting Goods Park, a déclaré dans un communiqué publié sur Twitter que 11 patients ayant reçu le vaccin avaient eu des effets indésirables. Deux personnes ont été transférées à l’hôpital après que le personnel médical eut déterminé qu’elles nécessitaient une observation supplémentaire. Les responsables de Centura n’ont pas précisé quelles réactions ont été observées ni leur gravité.

640 personnes inscrites pour recevoir le vaccin Johnson & Johnson ont été renvoyées vers une autre clinique de vaccination qui leur administrera des doses de Pfizer, pourtant également soumis à de nombreuses critiques pour les nombreux cas d’effets secondaires.

Le premier vaccin Johnson & Johnson a été administré aux États-Unis le 2 mars. Les dernières données recensées par le CDC concernant les effets indésirables aux vaccins anti-Covid datent du 26 mars. 2.797 effets indésirables, dont 29 décès, ont déjà été attribués au vaccin Johnson & Johnson.

Entre le 2 mars et le 26 mars, les données recensées ont montré 518 rapports de réactions anaphylactiques au vaccin anti-COVID de Johnson & Johnson. Il y a également eu sept cas de paralysie signalés au cours de la même période.

Le vaccin Johnson & Johnson a reçu une autorisation d’utilisation d’urgence par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis le 27 février. Comme l’a rapporté The Defender, quelques jours plus tard, Johnson & Johnson a révélé son intention de tester son vaccin en une seule injection sur les nourrissons et les femmes enceintes. Les essais cliniques élargis ont été présentés dans la demande d’approbation d’utilisation d’urgence de la société et dans les documents d’information fournis à la FDA et discutés brièvement au cours de la réunion.

Selon l’analyse de la FDA , le vaccin de J&J consiste en un vecteur adénovirus modifié comme celui utilisé dans le vaccin COVID d’AstraZeneca, par opposition à la technologie d’ARNm utilisée par Moderna et Pfizer .

Le vaccin J&J contient également une protéine de pointe du SRAS-CoV-2, de l’acide citrique monohydraté, du citrate trisodique dihydraté, de l’éthanol, de la 2-hydroxypropyl-β-cyclodextrine (HBCD), du polysorbate 80, du chlorure de sodium, de l’hydroxyde de sodium et de l’acide chlorhydrique – cultivés dans le Lignée cellulaire foetale avortée PER.C6®.

C’est le premier vaccin produit par Johnson & Johnson.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :