Le salon érotique de Barcelone – dont l’affiche ci-dessus amalgame volontairement une tête de diable et le X, symbole de la pornographie – fait en ce moment l’objet d’une couverture médiatique sans précédent dans quasiment toute l’Europe.

La raison ? Un clip vidéo provocateur réalisé par une actrice porno qui se fait appeler Amarna Miller. Pour délivrer son message, elle adopte un visage diabolique, possédé.

Cette jeune starlette de l’industrie pornographique dans laquelle elle s’est vautrée depuis ses 19 ans croit pouvoir faire la leçon à l’Espagne catholique et aux conservateurs.

Ce clip provocateur d’Amarna Miller est intitulé “Patria”, une façon d’écorner les patriotes, et contient tous les codes des blasphémateurs. Il faut dire que le blasphème et le sacrilège, Amarna Miller connaît. Elle avait déjà fait la couverture d’une revue immonde intitulée Mongolia, habituée aux couvertures antichrétiennes.

Pour en revenir au clip d’Amarna Miller, il contient un message politique et osé prétendre que la société pornographique incarne une résistance à l’Espagne conservatrice.

Pablo Iglesias, le secrétaire général du parti d’extrême gauche Podemos, a  applaudi et partagé la vidéo d’Amarna Miller sur les réseaux sociaux. Tout comme d’autres cadres et militants de Podemos.

Il faut préciser que l’actrice porno Amarna Miller a soutenu le parti Podemos durant les élections, y compris par l’envoi de tweets dénudés.

Quant à Podemos, son intérêt pour la pornographie est tel qu’il avait organisé un colloque sur le sujet en y faisant parler… Amarna Miller au sujet du féminisme.

La collusion entre l’extrême gauche, les pornocrates et l’antichristianisme se confirme une fois de plus.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :