Saint-Pierre-de-Rome, le 8 décembre 1965 : le concile Vatican II vient d’opérer un complet renversement des croyances. À près de soixante ans de distance, il devient de plus en plus difficile d’en nier l’évidence.

Au soir de sa vie, un combattant du bon combat entend passer le témoin et livrer aux siens et à toutes les âmes de bonne volonté sa profession de foi, en nécessaire opposition contre les ersatz oecuméniaques de cette même foi.

« Monsieur du Tremblay ne prétend être ni philosophe ni théologien, ce qu’il écrit n’en a pas moins une réelle valeur, c’est le fruit personnel des investigations nombreuses et réfléchies d’un catholique qui, à l’aide du bon sens et de la foi, l’un et l’autre consolidés par des lectures fructueuses, n’a jamais cessé de réfléchir et n’a jamais désespéré de recevoir de Dieu les lumières pour ne pas s’égarer. » (Extrait de la préface du Père Joseph d’Avallon, capucin de Morgon.)

Devant la folie destructrice du pape François et de son entourage corrumpu et décadent, il est bon de prendre courage auprès de ceux qui nous ont précédé et qui n’ont pas reculés devant ce combat eschatologique auquel nous devons participer ! A commander sur MCP !

Retrouvez également sur MCP de nombreux ouvrages permettant de se fortifier dans cette crise de l’Eglise !

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La vérité à la France

La France est arrivée à un moment solennel où il est nécessaire de lui dire la vérité. Si elle peut l’entendre, elle refera ses forces presque épuisées, elle reprendra une marche sûre, véritablement et solidement progressive; si elle ne peut pas l’entendre, elle marchera à une ruine certaine, à un abaissement dont elle ne se relèvera jamais.

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :