Fresque raciste et pro-immigration clandestine en plein Paris

Communiqué du Front National

L’association LE M.U.R (Association Modulable Urbain Réactif), fondée en mars 2003 autour de l’artiste Jean Faucheur, est une association de promotion de l’art contemporain. Si l’on en croit son site internet, le « M.U.R emprunte à l’affichage publicitaire son format et son rituel » et met en valeur les pratiquants d’ « art urbain » (ou « street art » pour les initiés, un art de la mise en valeur du mobilier urbain aujourd’hui de plus en plus apprécié des collectionneurs).

L’association compte parmi ses partenaires officiels la mairie de Paris, la mairie du 11ème arrondissement de la ville de Paris, la Fondation Cartier, le groupe IGS, ou bien encore le Centre Pompidou. Les peintures réalisées en atelier sont destinées à habiller le mur (dimension de 3 mètres sur 8 mètres) situé à l’angle de la rue Saint-Maur et de la rue Oberkampf. Les œuvres sont éphémères et destinées à être régulièrement remplacées.

A première vue, la démarche peut sembler positive et donner un peu de vie à un mur qui autrement serait nu. En outre, l’association donne à de jeunes artistes la chance de se faire connaître du plus grand nombre. Cependant, par delà les meilleurs intentions affichées par les membres de l’association, certaines œuvres sont fortement politisées et présentent un message particulièrement négatif et vulgaire. L’association se sert de l’art pour faire de la propagande raciste et promouvoir l’immigration illégale.

Sur l’œuvre exposée en ce moment (voir photo d’illustration), figurent deux mentions : « La France aux Français » barrée, et juste en dessous « Les Françaises aux Africains ». Rappelons-nous qu’une jeune fille a été violée par plusieurs hommes à Evry l’an passé, au seul motif qu’elle était « française » et donc dans l’esprit de ces jeunes barbares « une fille facile ». La mairie de Paris soutient un projet qui appelle à ne pas respecter la loi et n’hésite pas à laisser une association faire la promotion de l’immigration massive et illégale. En outre, le message « les Françaises aux Africains » est clairement raciste laissant penser que les Françaises doivent s’offrir à tous les immigrés clandestins. Anne Hidalgo doit demander instamment des explications à l’association LE M.U.R.

Gabriel Robin – Secrétaire Général  

Ce tableau est de plus une ode au Grand remplacement, avec connotation religieuse.

En effet, on remarquera une curieuse auréole autour de la tête de la Française du tableau, une sorte de Sainte-Jeanne d’Arc aux vertus inversées, cette étrange symbolique ne suggère-t-elle pas en plus une atteinte à la patronne secondaire de la France, connue et admirée dans le monde entier ? Quand on sait que la religion musulmane est partie à la conquête du monde ? 

Sans compter la propagande illustrant la bannière portée par cette jeune française qui parodie la libératrice de la Patrie: “Liberté, Egalité, Humanité”… Cela n’est-il pas le symbole d’une France bradée à l’envahisseur africain ? 

Contrairement à ce que met en titre le communiqué du FN, cela n’est pas seulement un encouragement à l’immigration clandestine. C’est un encouragement au changement de population et de religion.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

21 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER “Les vaccins en question”, ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :