Chris Gunness, ancien journaliste de la BBC et porte-parole de l’UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations Unies), agence de l’ONU chargée des réfugiés palestiniens, a éclaté en sanglot lors d’une interview télévisée qu’il donnait à la chaîne qatarie d’Al-Jazeera.

Les droits des Palestiniens, même quand il s’agit d’enfants, sont totalement bafoués et ceci est révoltant“. Une école à Jabalyia avait été victime de tirs de chars israéliens, rendant impossible l’excuse de tirs déviés ou de dommages collatéraux non voulus. 3000 palestiniens s’étaient réfugiés dans cette école et des enfants dormaient sur le sol à coté de leurs parents lorsque l’attaque criminelle a eu lieu.

Navi Pillay, haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, a de son coté accusé Israël de violer délibérément le droit international, affirmant même aux sujet de ces attaques : “Aucune d’entre elles ne semble être accidentelle. Elles semblent être un acte de défi délibéré vis-à-vis des obligations résultant du droit international. […] Il est absolument incontestable que les principes de proportionnalité et de précaution ont été ignorés par Israël. Nous ne pouvons pas tolérer cette impunité“.

Pourtant non seulement le crime organisé et planifié est impuni lorsqu’il vient d’Israël, mais les Etats-Unis se sont de nouveau engagé à fournir des munitions à Tsahal, réaffirmant leur soutien inconditionnel à l’Etat d’Israël, et démontrant une fois de plus par le fait même, la nature sioniste de leur politique internationale.

Xavier Celtillos

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

14 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires