Telle est la fracassante affirmation d’un journaliste, David Stern, qui n’a évidemment peur de rien et sera sûrement prêt à affirmer dans la même veine que « Jérusalem est capitale d’Israël depuis trois mille ans »…

Pourtant comme nous l’avons déjà souligné… Cela n’a jamais été le cas…

Les universitaires israéliens spécialistes de ces questions sont les premiers à en convenir :

«Après 70 ans d’excavations et de fouilles extensives sur la terre d’Israël, les archéologues ont trouvé que les actions du patriarque sont des histoires de légende; nous n’avons pas séjourné en Egypte, ni fait un exode, nous n’avons pas conquis la terre. Il n’y a pas non plus de mention de l’empire de David et de Salomon.

Ceux qui s’y intéressent savent tout cela depuis des années, mais Israël est un peuple têtu et ne veut pas en entendre parler.»

Ze’ev Herzog Professeur d’Archéologie et d’Histoire antique du Proche Orient – Université de Tel Aviv.

(Ha’aretz Magazine, 29 Octobre 1999)

L’affaire du Golan n’échappe pas à ces légendes…

https://www.lemondejuif.info/2019/03/la-france-et-assad-le-boucher-de-damas-unis-a-lonu-pour-nier-2500-ans-dhistoire-juive-sur-le-golan/

Or avant la guerre des Six Jours en 1967, le Golan comptait une population d’environ 120 000 Syriens (dont des Turkmènes, des Circassiens et 10 000 Palestiniens) et 30 000 soldats… Et seulement quelques centaines de sionistes essentiellement des russes ashkénazes…

Au cours de l’Antiquité, cette zone de passage a été habitée par divers peuples, dont les Amorites, les Ituréens et sporadiquement par quelques Israélites venus depuis la Galilée, ou surtout depuis Babylone au IIIeme siècle av. JC mais pas avant !

La présence des israélites se terminera en 636, avec la conquête arabe sous Omar ibn al-Khattâb.

Les Druzes vont s’y installer à partir du XVeme siècle.

Le Golan fait alors partie de l’Empire ottoman, et diverses populations s’y installent.

En 1918, il fait partie du mandat britannique sur la Palestine et est cédé au mandat français en 1922 jusqu’à l’indépendance de la République syrienne en 1946.

Mais à partir de la fin du XIXeme et le début du xxeme siècle, soit quinze siècles après la disparition des derniers résidents juifs historiques sur le Golan, des associations sionistes russes achètent des terres dans le plateau du Golan et y organisent des implantations de quelques centaines de colons…

Aujourd’hui les nouveaux envahisseurs israéliens, devenus colons, se flattent d’avoir trouvé là les « meilleurs terres pour l’élevage ».

Certes, les riches terres du plateau les changent quelque peu des collines rocailleuses de Judée…

https://fr.timesofisrael.com/les-cow-boys-du-golan-creent-une-cooperative-pour-du-boeuf-de-premiere-qualite/

On n’est pas plus cynique !

L’occupation du Golan est donc clairement plus une occupation économique que militaire et la « sécurité d’Israël » toujours mise en avant sert surtout de prétexte à un vol de terres à vocation purement économique, entériné maintenant par les Etats-Unis dont on se demande à quel titre ils donnent leur avis dans une question locale israélo-syrienne…

Historiquement le plateau du Golan, lieu de passage des caravanes entre le Proche Orient et le Monde Méditerranéen (Egypte, Maschrek, Maghreb) est quasi-uniquement peuplé de pasteurs nomades.

La présence juive, aussi discontinue sans l’espace que limitée dans le temps, peut s’y résumer à trois noms :

I – Guémala (ou Gamala)

La cité de Guémala a été fondée par les Séleucides au IIIe siècle av. J.-C.

À la chute de l’Empire séleucide, la ville passe sous contrôle hasmonéen.

La ville est alors peuplée par ceux que Flavius Josèphe appellent des « Babyloniens ».

Ce sont des Juifs non palestiniens d’origine, qui se sont enfuis d’orient, ou ont se sont loués comme mercenaires, partis avec leurs familles de Mésopotamie pour des raisons encore inconnues.

On retrouve ainsi trace de 500 hommes entraînés pour tirer à l’arc à cheval, que le roi Hérode le Grand a installés vers – 7 av. J.-C. — ou peu auparavant — en « Batanée » où ils créent une sorte de « bouclier » face aux raids des brigands nomades qui venaient régulièrement piller les territoires de son royaume.

Ces « Babyloniens » venaient, selon Flavius Josèphe, des rives de l’Euphrate ou du Tigre

Le roi Alexandre Jannée – roi et grand prêtre, frère d’Atistobule I, étendit la ville au Ier siècle av. J.-C.

En 66, Flavius Josèphe, devenu gouverneur de la Galilée, fait de Guémala sa principale place forte pour défendre la Galilée des incursions des tribus venues du nord… mais aussi des Romains.

Lorsque Vespasien part en campagne pour reprendre le contrôle de la Galilée, après avoir pris la région du lac de Tibériade (66) il entreprend le siège de Guémala.

Après une première tentative plutôt désastreuse, il finit par parvenir à prendre la place début novembre 67. Guémala n’a jamais été reconstruite depuis…

C’est la fin de la « présence antique juive » sur le Golan…

(On n’a jamais parlé évidemment de suzeraineté juive sur cette zone !)

II – Qatzrin (ou Katzrin)

Cette ville est située à une dizaine de kilomètres du « gué des filles de Jacob » sur le Jourdain, point de passage obligé des caravanes…

À l’époque byzantine (IVeme siècle) existait aux confins de la ville actuelle un village juif dont les ruines de la synagogue sont encore visibles.

Ce village était construit à proximité d’une source.

Il fut abandonné à l’époque médiévale du temps où les Mamelouks régnaient sur la Palestine.

Fin de la présence juive médiévale dans le Golan…

Et toujours pas de suzeraineté juive durant cette période…

Ce village ne fut pas réoccupé jusqu’à la guerre des Six jours.

Une ville a été établie alors par les Israéliens en 1977 après leur prise de contrôle du Golan en 1967 et est actuellement peuplée d’immigrés récents, dont plus de 2000 sont venus de Russie.

Qatzrin est aujourd’hu , avec une population de 7 000 habitants, le siège du « Conseil régional du Golan ».

Elle a donc à peine cinquante ans !

Au-delà de cette implantation juive, Majdal Shams, avec 10 000 habitants druzes pour la plupart, en est l’agglomération la plus importante de la région….

III – Kuneitra (ou Quneitra): Ville martyre, pillée et détruite par les Israéliens

Une petite localité a existé là durant la période romaine et byzantine, servant de halte sur la route entre Damas et la Palestine : un relais caravanier…

La ville moderne a grandi autour d’un noyau constitué d’un caravansérail ottoman qui fut construit avec des pierres de l’ancienne cité. Au XXeme siècle Quneitra devint le centre administratif du secteur du Golan majoritairement peuplé de Circassiens.

Après l’indépendance de la Syrie et d’Israël, respectivement en 1946 et 1948, la ville prit une grande importance stratégique en raison de sa position clé sur la route liant les deux pays à 64 km de la frontière. Elle devint alors une ville marchande prospère et, sa population tripla à la suite de l’installation d’une garnison militaire.

La prise de Quneitra par les Israéliens eut lieu dans des circonstances chaotiques le 10 juin 1967.

Lors des deux premiers jours de la guerre du Kippour en 1973, Quneitra fut brièvement reprise par les Syriens aidés par les forces armées royales marocaine (FAR) du colonel ‘Aqid El Allam, avant qu’ils ne soient repoussés lors de la contre-offensive israélienne.

Les autorités syriennes appellent alors la population syrienne à « abandonner leurs habitations et leurs propriétés» et dès le mois de juin, l’armée israélienne détruit les structures abandonnées.

La ville a été entièrement saccagée et pillée par les soldats israéliens. Les meubles étant ensuite revendus à des entrepreneurs. Les maisons, une fois vidées, étaient systématiquement détruites par les bulldozers et les tracteurs. À ce jour, le plateau reste recouvert de décombres en témoignage…

Seuls 6 000 à 7 000 Druzes restent sur place sous contrôle israélien…

Résultat :

Après la guerre, la démographie du Golan s’est trouvée bouleversée : 30 000 Syriens fuient lors des combats et à la fin de l’année, de 90 000 à 115 000 civils (Syriens et réfugiés palestiniens) ont quitté le plateau du Golan.

En 2014, la population du Golan était estimée à 22 000 Druzes, et 30 000 israéliens vivant dans 35 colonies.

Environ 10 % des Druzes ont pris la nationalité israélienne.

Sans doute est-ce cela qui justifie les explications aussi laborieuses qu’alambiquées de Tribune Juive…

http://www.tribunejuive.info/israel/legitime-annexion-illegitime-contestation-par-pierre-saba

La grande question aujourd’hui est de savoir si en vertu de la loi « état nation » si chère à Nétanyahu – surtout à la veille des élections israéliennes où l’aval de Trump prend valeur de parrainage – les Druzes collabos feront ou non les frais du nettoyage ethnique israélien programmé…

A condition évidemment que l’ONU et l’écrasante majorité des états – toujours prompts à condamner Israël, mais quand cela reste sur le papier – ne laissent pas finalement faire comme à leur habitude…

Condamnation de l’ONU ou pas, à cause de la lâcheté internationale, il n’est pas certain – malgré le poids de Poutine – que La Syrie parvienne à conserver l’intégrité de son territoire…

Claude Timmerman

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

Mots clefs , ,

25 commentaires

  1. ça demeurera une annexion qui reviendra tôt ou tard aux Syriens, comme l’intégralité de la Palestine reviendra, tôt ou tard mais reviendra aux Arabes.

    • Daniel PIGNARD says:

      Rappelez-vous, Ismaël a été écarté de cette terre au profit de jacob. Il en sera ainsi que vous le vouliez ou non.

  2. La Palestine est chrétienne. Les arabes, avant cette imposture de l’islam, étaient très majoritairement chrétiens parlant l’araméen. Ils ne s’appelaient d’ailleurs pas arabes. Ce mot désignait en réalité les bédouins d’Arabie de la Péninsule du même nom.

    • Daniel PIGNARD says:

      Le mot Arabe est utilisé dans la bible dans 2 chroniques, Néhémie, Esaïe, Jérémie, et dans les Actes des Apôtres. Tous ces livres ont été écris bien avant qu’apparaisse l’Islam et ils étaient autour du pays d’Israël.

  3. daflon says:

    Au cours de l’Histoire, la terre a toujours appartenu aux peuples qui l’ont conquise et qui se sont battus pour la garder. Que cela plaise ou non à certains, c’est un fait.
    Il est clair que les Israéliens agrandissent patiemment leur territoire par la force et tentent de rendre leurs conquêtes légales vis à vis de l’opinion internationale, par annexions successives.
    Les petits peuples environnants sont donc progressivement dépossédés de leurs terres par Israël, beaucoup plus puissant qu’eux. C’est, en quelque sorte, un remake de la conquête de l’Amérique par les Européens : Les tribus indiennes, divisées entre elles, et technologiquement beaucoup moins avancées, ont fini par être vaincues, et ce qui restait de ces peuples a abouti dans des réserves délimitées par les blancs. Bien sur, ceux ci ne leur ont laissé que des terres de médiocre qualité.
    Si le monde arabe ne se groupe pas pour mettre toutes ses forces en commun et écraser militairement Israël, tous les territoires voisins de ce pays finiront dans ses mains. Plus facile à dire qu’à faire. Et ces terres valent elles que des millions de personnes meurent pour elles ?
    C’est aux nations arabes d’en décider.

  4. Daniel PIGNARD says:

    Les preuves de l’exode existe contrairement à ce qui est affirmé ici :
    Vidéo sur les preuves du Mont Sinaï en Arabie
    http://www.youtube.com/watch?v=x9Ailjsvoy8&feature=related
    Examen du lieu sur photo satellite et en relief (réglable en approche)
    http://www.fr.amazinghope.net/droit-mount-sinai-jebel-el-lawz-a-ete-trouve-en-arabie/

  5. Daniel PIGNARD says:

    Mettre en cause les affirmations des 5 livres de Moïse, c’est mettre en cause la véracité des paroles de Jésus-Christ qui se sert de ces livres pour affirmer des choses. Idem pour les apôtres, c’est pourquoi le texte présenté ici est un tissu de mensonges qui doit être repousser par tous chrétiens qui se respectent.

    • Soupape says:

      Tout à fait d’accord avec vous.

      Sous prétexte d’histoire juive, il s’agit aussi d’une attaque contre les chrétiens.

      On pense alors à certaines .°.recommandations.°. du talmud,
      tout particulièrement choquantes dans un livre religieux issu du judaïsme,
      comme, par exemple, celles qui conseillent :
      1 – de dénaturer la doctrine des chrétiens (ce que produit, aujourd’hui, le “modernisme”) ;
      2 – et de punir de mort … ceux qui cherchent à connaître … les détails de la loi judaïque !

      Quand à l’Histoire elle-même,
      il est possible que les écrivains égyptiens,
      n’aient pas prêté grande attention, par exemple, au “Passage de la Mer Rouge”,
      que les pharaons considéraient comme un “détail” de leur histoire,
      qu’il était préférable de ne pas raconter partout,
      d’autant plus que la noyade de plusieurs unités de leurs chars leur paraissait inexplicable !

      Idem pour les écrivains de l’Histoire des mésopotamiens.

    • Virginie says:

      Well said!

  6. Daniel PIGNARD says:

    Claude Timmerman, n’est-ce pas ce gars qui ne croit même pas au déluge ? Alors que les preuves du déluge sont visibles partout sur la terre dans les roches sédimentaires et leur stratification.

    Alors en ne croyant pas les livres de Moïse, Jésus-Christ l’a dès maintenant jugé :
    « S’ils n’écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu’un des morts ressusciterait. » (Luc 16 :31)
    Et l’apôtre Pierre de même :
    «Sachant que, dans les derniers jours, … Ils veulent ignorer que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, de même qu’une terre tirée de l’eau et formée au moyen de l’eau et que par ces choses le monde d’alors périt, submergé par l’eau.» (2 Pi 3:3-7)

  7. Daniel PIGNARD says:

    Bien sûr que le Golan a été israélien puisque c’est la tribu de Manassé qui en a hérité lors de l’occupation de Canaan par les 12 tribus d’Israël vers 1500 av J.C. (Deu 3 :13)(Deu 32 :13-14)

    La Bible est le best seller mondial chaque année depuis l’invention de l’imprimerie. Il y a peut-être des raisons à cela, vous ne trouvez pas ?
    Les universités vous disent que la théorie de l’évolution est prouvée et que la 508 se conçoit et se fabrique toute seule sans qu’il soit besoin d’ingénieurs.
    Les universités vous disent que c’est l’homme qui influence le climat. Ah ! Qu’est-ce qu’ils sont perspicaces !
    Les universités vous disent que “Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.” sauf que le vivant, le réacteur Pantone, le gaz de Brown” parviennent à faire sauter les éléments de l’un à l’autre en gardant toutefois le même nombre de protons et de neutrons.
    Les universités commencent à vous dire que la théorie du genre est sérieuse, que l’homosexualité fait partie des bonnes moeurs.
    Ah Ah ! Les universités vous disent que Galilée avait de bonnes raisons pour démontrer que la terre tournait autour du soleil alors que son raisonnement était basé sur l’effet des marées qu’il croyait même changeant toutes les 12 h au lieu de 6 heures.
    Ah ! Les universités…!

    • MA Guillermont says:

      ” Bien sûr que le Golan a été israélite …”
      Erreur fondamentale , Daniel Pignard ,
      Les sémites en sont le peuple pas les israélites.

      • Daniel PIGNARD says:

        Non, pas les sémites, mais les Hébreux ou plus exactement les descendants d’Abraham et de Sara. Israël a été donné par le Dieu d’Abraham d’Isaac et de Jacob aux enfants de Jacob appelé Israël.
        Vos nuances de sémites ou pas sont nulles et non avenues.

        • MA Guillermont says:

          Les Sémites ne sont pas seulement les hébreux , le terme hébreux n’apparaît que dans la Bible … au contraire ces “nuances” sont les langues classées sémites … l’araméen , l’arabe , l’hébreu …. de certaines populations et sont … fondamentales !

          Et … Israël n’a commencé à émerger historiquement (en Palestine) que sous la forme du Royaume du Nord au début du IXème Siècle .

          • Daniel PIGNARD says:

            Et comme les Sémites ne sont pas seulement les Hébreux, Israël n’appartient pas aux Sémites mais à la descendance de Jacob soit les 12 tribus d’Israël.

    • Les universités ont raison.Et L’Église a reconnue son erreur sur Galilée. Au bout de 350 ans environ

      • Cadoudal says:

        un tribunal romain a dit une regrettable ânerie en 1610, prétendant que la terre était plate et immobile.

        cela s’ explique par une décadence de la théologie après des décennies de guerres de religion.

        dans la Somme Théologique de st Thomas (XIII° siècle) on trouve deux affirmations qui auraient évité de dire cette bêtise

        1: la terre est ronde et cela se démontre de plusieurs manières ( 1-q 1)

        2 toutes les créatures , matérielles et spirituelles sont mobiles; seul Dieu est immobile, cause première, mue par personne.:

        • La terre ronde était connue bien avant St Thomas.
          Dieu n’a pas de réalité scientifique Comme le disait Laplace à Napoléon : Sire je n’ai aps, eu besoin de cette hypothèse.

          • Tinatine says:

            Galilée n’a jamais apporté la moindre preuve de sa théorie héliocentriste ; aujourd’ hui encore , les chercheurs de l’ observatoire de Paris n’ ont pas de certitude sur le fait de savoir si Galilée avait tort ou raison ;plusieurs d’ entre eux ne croient pas à sa théorie ; je ne sais pas si l’Eglise a fait repentance mais depuis le XX ème siècle , l’ Eglise n’ose plus dénoncer les absurdités scientifiques (évolutionnisme ) par peur de se faire reprocher cette affaire Galilée où dans sa grande rigueur , l’Eglise a demandé des preuves à Galilée .

            • Si c’est le cas les chercheurs de l’Observatoire de Paris devraient changer de métier C’est surtout que ce sont pas des absurdités. Et que l’Église n’a guère envie de se ridiculiser.

          • Cadoudal says:

            il y a un Dieu appréhendé par la philosophie rationnelle.

            (exemple Aristote ).

            il y a un Dieu appréhendé par la Grâce; ( exemple Pascal)

            vous confondez vos opinions et la Science ;

            un peu d’ humilité.

  8. MA Guillermont says:

    Depuis quand est créé l’état d’Israël ?
    A t’il le droit d’exister ?