Les médias, les médecins de plateaux, les politiciens en mal de tyrannie, peuvent le nier, le réel reste le réel avec ses chiffres et ses faits. L’échec de la vaccination anti-covid est patent, l’exemple de pays largement vaccinés, où l’on requiert une 3e, voire une 4e dose d’injection, avant de parler de la 5e qui arrivera immanquablement, que ce soit Israël, l’Islande et la Grande-Bretagne, en témoigne.

Hier, MPI évoquait le cas de l’Islande et d’Israël, aujourd’hui focus sur les chiffres britanniques qui obligent au même constat : Public Health England, l’agence gouvernementale du ministère de la Santé d’Angleterre, a publié le rapport technique le 20 août avec les données mises à jour au 15 août. Et les chiffres sont incroyables.

L’Angleterre est l’une des nations qui mène le plus une opération de transparence sur les données relatives aux infections et décès par Sars Cov2 parmi les populations vaccinées et non vaccinées. Cela permet d‘avoir un éclairage vrai sur la vaccination.

En analysant le tableau des admissions hospitalières et des décès des personnes infectées par le variant Delta, basé sur le statut vaccinal, émergent des données auxquelles il faut prêter attention.

Le total des cas de variant Delta enregistrés du 1er février au 15 août est de 386’735. Parmi eux 183’133 sont non vaccinés, 163’329 sont vaccinés.

Les cas de personnes infectées malgré la vaccination sont répartis en : infectés dans les 21 jours suivant la première dose, infectés 21 jours après la première dose et infectés quatorze jours après la deuxième dose.

Le tableau divise la population en plus de 50 ans et en moins de 50. Les données les plus préoccupantes se situent précisément dans la population de plus de cinquante ans, donc la plus à risque en cas de maladie à symptômes sévères.

Le nombre total de personnes infectées dans le groupe de la population de plus de 50 ans est de 48 264.

Parmi eux, 4’891 ne sont pas vaccinés et 39’131 sont vaccinés. Le fait de ramener ces chiffres en pourcentages signifie que les vaccinés de plus de 50 ans infectés par le variant Delta constituent 88,9% des personnes infectées contre 11% des non vaccinés.

En descendant ensuite dans l’analyse spécifique des 39’131 sujets vaccinés, une autre donnée inquiétante émerge : sur les 39’131 infectés, 32’828 sont des personnes qui ont reçu la double dose, donc qui ont terminé le cycle de vaccination. Il y a 6 075 personnes infectées 21 jours après la première dose et seulement 228 dans les 21 jours suivant la première dose.

Ensuite, considérons les nombres de décès, toujours en référence au groupe de population de plus de cinquante ans. Le tableau de santé publique examine les décès survenus dans les 28 jours suivant la date du résultat positif du test.

Le total des décès des plus de 50 ans est de 1 076 : 318 non vaccinés et 745 vaccinés, dont 652 vaccinés en double dose.

Des chiffres qui ne peuvent que remettre en cause la campagne de vaccination anti-covid massive.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La clef des écritures


Voici une oeuvre qui mérite de vous être proposée.

Pour comprendre les Saintes Écritures, il faut dépasser l’intelligence de la lettre et en saisir l’esprit. « L’Écriture sainte, dit saint Grégoire le Grand, par la manière même dont elle s’exprime, dépasse toutes les sciences ; car, dans un seul et même discours, tout en racontant un fait, elle livre un mystère. »

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :