Pour le XXV° anniversaire du scandale d’Assise Benoît XVI,

le Pape de l’herméneutique de la continuité, reçoit les fausses religions

et les  « non-croyants » dans la basilique Sainte-Marie-des-Anges à Assise

Nous vous proposons deux vidéos réalisées par Jacques et Jean-Paul Buffet à l’occasion de cette scandaleuse IV°  rencontre interreligieuse d’Assise qui avait été annoncée le 1er janvier 2011 par le Pape Benoît XVI en ces termes :

« En octobre prochain, je me rendrai en pèlerinage dans la ville de saint François, en invitant à s’unir à ce chemin les frères chrétiens des différentes confessions, les représentants des traditions religieuses du monde et, idéalement, tous les hommes de bonne volonté, pour faire mémoire de ce geste historique voulu par mon Prédécesseur et renouveler solennellement l’engagement des croyants de chaque religion à vivre sa propre foi religieuse comme un service pour la cause de la paix. »

A ceux qui nous accuseraient une nouvelle fois de manquer de charité envers feu le Pape de « l’herméneutique de la continuité » (1), nous leur rappellerons les paroles du Christ :

« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toutes tes forces et ton prochain comme toi-même ».

Sera-ce aimer le Christ d’un amour ardent que de ne pas dénoncer le blasphème et de critiquer ceux qui s’en offusquent ? ? Sera-ce aimer son prochain que de ne pas l’avertir du grave scandale qui le menace ? Est-ce là l’amour demandé par le Christ ? Non, comme le rappelait saint Pie X en des heures sombres :

« La doctrine catholique nous enseigne que le premier devoir de charité n’est pas dans la tolérance des convictions erronées, quelque sincères qu’elles soient, ni dans l’indifférence théorique ou pratique pour l’erreur ou le vice où nous voyons plongés nos frères, mais dans le zèle pour leur amélioration intellectuelle et morale non moins que leur bien être matériel. Cette même doctrine nous enseigne aussi que la source de l’amour du prochain se trouve dans l’amour de Dieu, père commun et fin commune de toute la famille humaine, et dans l’amour de Jésus-Christ. Non, Vénérables frères, il n’y a pas de vraie fraternité en dehors de la charité chrétienne. »

Dans un article de la revue italienne de Tradizione Cattolica n°3, repris en français par le Courrier de Rome n° 337 d’octobre 2010, Don Davide Pagliarani, alors Supérieur du district d’Italie, s’en prenait à la notion à la mode dans les milieux conservateurs de l’Eglise qui est : « l’herméneutique de la continuité ». Il y déclarait qu’en bonne logique, « l’herméneutique de la continuité, en entendant sauver a priori le magistère du concile, condamne indirectement, avec une intensité proportionnelle à cette intention, le magistère qui aurait dû en garantir la juste interprétation, et en un certain sens, elle déclare son incapacité à intervenir efficacement. » Oui ni le concile ni le magistère postérieur n’ont rempli leur mission, voilà ce que dit le pape 40 années après le clôture de ce concile. Et l’actuel supérieur Général de la FSSPX concluait par ces mots :

« Il s’agit d’un mouvement herméneutique irrépressible, qui ne pourra être arrêté que lorsque le Concile sera arrêté, c’est-à-dire lorsqu’aura pris fin le mouvement qu’il a commencé ».

Vidéo de la rencontre d’Assise du 26 octobre 2011

Vidéo de la rencontre d’Assise du 27 octobre 2011

C’est le Vicaire du Christ lui-même qui attend les chefs des 176 délégations des fausses religions et des « non-croyants » qui le saluent d’égal à égal.

On notait la présence dans la délégation hindoue d’un neveu du Mahatma Gandhi, qui avait déjà participé à la journée de 1986. Etaient aussi présents – hauts en couleur – des Sikhs, des adeptes du zoroastrisme, des bouddhistes, des disciples de Confucius, des shintoïstes et des représentants des religions traditionnelles d’Afrique et d’Amérique.

Des « non-croyants » avaient aussi leur place dans ce rassemblement, selon la volonté de Benoît XVI, dans la ligne des manifestations intitulées « le Parvis des gentils » promues par le Conseil pontifical de la Culture. Ils représentent « l’universalité » des grandes valeurs de l’humanité.

Terminons avec un extrait de l’article du 3 janvier 2023 de notre consoeur Francesca de Villasmundo intitulé « Benoit XVI et l’herméneutique de la continuité pour concilier l’inconciliable, le concile Vatican II et la Tradition« :

Benoît n’était pas exempt de culpabilité moderniste ; comme le dit Sacchetti, « il a été pleinement dans la ligne du magistère de la fausse église maçonnique qui a été établie avec le Concile Vatican II ». Cependant, avec toutes les souffrances et les humiliations qu’ils lui ont fait subir au Vatican, « un martyre méconnu que l’histoire devra enquêter », peut-être écrit Blondet « a-t-il expié abondamment ».

Que Benoit XVI repose en paix.

(1) « La question suivante apparaît : pourquoi l’accueil du Concile, dans de grandes parties de l’Eglise, s’est-il jusqu’à présent déroulé de manière aussi difficile ? Eh bien, tout dépend de la juste interprétation du Concile ou – comme nous le dirions aujourd’hui – de sa juste herméneutique, de la juste clef de lecture et d’application. Les problèmes de la réception sont nés du fait que deux herméneutiques contraires se sont trouvées confrontées et sont entrées en conflit. (…) D’un côté, il existe une interprétation que je voudrais appeler « herméneutique de la discontinuité et de la rupture » ; celle-ci a souvent pu compter sur la sympathie des mass media, et également d’une partie de la théologie moderne. D’autre part, il y a une “herméneutique de la réforme », du renouveau dans la continuité de l’unique sujet-Eglise, que le Seigneur nous a donné. » [Extrait du discours du pape Benoît XVI le 22 décembre 2005].

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :