Lorsque le Père est respecté, tout rentre dans l’ordre naturellement.
Seule condition : un père solide moralement.

Bon Dimanche
ProjetKO

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

32 commentaires

  1. Très beau dessin (et sain programme).
    « Lorsque le père est respecté »; c’est une condition bienvenue. « Le père »… ou quiconque – et en toutes places et fonctions depuis le wattman jusqu’au Chef de l’État. Encore faut-il qu’il s’en montre digne; ce qui n’a jamais été chose aisée (depuis que cet animal s’est pris à penser). Il en va de même en matière de confiance, dont Degrelle a pu dire dans l’un de ses discours: « La confiance, cela ne se quémande pas; ça se conquiert » (de mémoire). Il semble qu’actuellement, dans les naufrages, les capitaines soient les premiers dans les chaloupes.

  2. Soupape says:

    Phrase juste …
    mais qui appelle un COMPLEMENT important.

    1 – En effet … il ne faut pas oublier un autre Père : … Dieu le Père ! …

    Car si le père ne s’appuie pas … sur Dieu …
    où puisera-t-il la force morale … pour “être solide” moralement ?

    2 – Bien plus, si le père ne sait pas parler de Dieu … et Le faire respecter …
    comment perdurera … et se transmettra … la « force morale » ?

    3 – Car, sans l’aide de Dieu, … nous sommes TOUS pécheurs …
    et nous ne pouvons sortir du péché … et de ses conséquences collectives … que grâce à Dieu !
    Tous ceux qui s’y emploient … en savent quelque chose !

    Sur ce point … nous n’avons pas de quoi … faire les marioles.
    Aujourd’hui, on voit clairement …
    les conséquences désastreuses pour la collectivité … du Péché omniprésent !
    Aucun Pays ne peut vivre durablement … dans le Péché organisé.

    CONCLUSIONS
    Il faut cesser de croire qu’on pourrait vivre … dans un monde idéal … sans Dieu !
    La force morale … n’apparait pas … par enchantement
    par l’effet d’un ” conditionnement sociologique ” …
    Les « particularités » de quelques individus … ne suffisent pas … à la maintenir

    La France ne reparaîtra …
    que si elle retourne MASSIVEMENT au Dieu des Apôtres de Jésus-Christ.

    C’est ce que nous DEVONS prêcher.

  3. Jean-Loup Vivier says:

    Aujourd’hui être parent, surtout être père, c’est être tenu en suspicion. Il tient a un cheveu d’être privé de ses enfants par la “justice”. Dès lors, humilié, privé de ses moyens d’éducation, que reste t il au père? La transmission est ne l’oublions pas l’ennemie du système

  4. Sandrine says:

    Je regrette de ne lire aucun commentaire sur l’accoutrement de la femme de ce si merveilleux père…
    Sur ce dessin, la femme est encore une fois présenté comme objet sexuel et déshonorée : robe si moulante qu’elle épouse toutes les formes (seins, ventre, etc. : rappel de l’ objet sexuel), robe dont le bas pourrait se confondre avec un pantalon), grand décolleté, et en blanc !…
    On ne peut respecter un père qui n’a pas honte de présenter ainsi sa femme.
    C’est vraiment triste.

  5. Oh, elle est juste habillée en frais.

    La mode féminine au Moyen Age était aussi pleine de décolletés et de robes ajustées, lesquels magnifiaient la beauté sans la charnéliser pour autant.

  6. Sandrine says:

    Oui c’est plus que triste de cautionner la mode lorsqu’elle dégrade à ce point la femme.

    Quand un homme a une vraie dévotion à la Sainte Vierge Marie, il ne défend aucune mode, d’aucune époque, qui déshonore ainsi la femme.
    La beauté de la femme ne vient pas de ses formes. Elle vient des vertus de la Sainte Vierge, modèle que Dieu a donné à tous les hommes et aux pères de tous les temps en la personne de saint Joseph. Son regard sur Marie, et sur la femme en général, était loin de ressembler à ce dessin.

  7. Soupape says:

    A Sandrine :

    Oui, j’ai bien remarqué … le mauvais goût de l’accoutrement de la femme …

    Mais le dessinateur … n’en est … même pas conscient …

    Il est tellement conditionné … par l’air du temps, …

    que si on le lui reprochait, … il ne le comprendrait pas !

    C’est pourquoi, je m’en suis tenu à l’essentiel ! (qui était déjà bien long)

  8. Tchetnik says:

    Mais ces modes ne déshonorent pas nécessairement la femme, justement.

    Certaines le font indubitablement et sont à ce titre condamnables mais il ne faut pas en la matière être plus royaliste que le roi. Une femme peut parfaitement se mettre en frais tout en gardant sa dignité, ce naturellement sous certaines conditions. Mais la mode sac-poubelle des musulmans n’est pas et n’a jamais été la nôtre.

  9. Sandrine says:

    Tchetnik n’a pas du tout l’esprit chrétien, sinon il en connaîtrait la modestie et la pudeur.
    Il est évident que la tenue de cette femme ne plaît pas à Dieu.
    Il y a beau avoir une église dans le fond du dessin, Dieu n’aime pas la tenue de cette femme et d’autant moins si elle entre dans son sanctuaire dans ce déshabillé qui ne permet même pas de faire une génuflexion digne…

  10. Tchetnik says:

    Il ne faut surtout pas juger trop hâtivement, Sandrine. C’est cela qui n’est justement pas très Chrétien. Outre que la tenue de cette dame reste correcte, même si un peu aérée, il faudrait à ce compte-la aussi juger les Chrétiennes arabes ou Syriaques qui justement s’habillent de manière à ne pas ressembler aux musulmanes. Il faut en effet une certaine pudeur et modestie, mais sans pour autant y mettre des standards excessifs.

  11. Sandrine says:

    à Soupape,
    La tenue de cette mère fait partie de l’essentiel :
    un père qui ne respecte pas sa femme en la présentant dans cette tenue indécente dévalue l’image de la mère. Qu’il ne s’attende donc pas :
    1) à être lui-même respecté des femmes, donc des mères,
    2) à voir ses fils respectés la mère

    Le respect attire le respect.
    Il n’est donc pas étonnant que ne soient pas respectés les pères qui, visiblement, ne sont pas “solides moralement” (vu la tenue de leurs épouses).

  12. Sandrine says:

    Techtnik, vous n’avez pas l’esprit chrétien, c’est évident. Je ne juge rien, c’est vous qui me jugez.
    Notre-Dame a Fatima l’a dit et les enfants nous l’ont répété : “Il viendra certaines modes qui offenseront beaucoup Notre-Seigneur.”
    La robe de cette mère en fait partie.
    Adressez-vous à la Sainte Vierge et faites-lui passer votre point de vue, si vous croyez qu’il va changer celui de Dieu.

  13. Tchetnik says:

    @Sandrine

    Disons que je mets davantage l’esprit Chrétien dans des idéaux de Vertu tels la Miséricorde et la Justice qu’en quelques centimètres carrés de tissu, ce même si modestie et pudeur sont en effet des choses importantes. C’est ceci qu’il faut d’abord pratiquer sans négliger cela.

  14. Tchetnik says:

    D’ailleurs, Sandrine, vous devriez savoir qu’une femme n’est pas censée entrer dans le sanctuaire d’une église…

  15. Sandrine says:

    Une église est un sanctuaire.

    Vos remarques dévoilent votre absence de vie intérieure et de pratique religieuse.
    Je n’ai donc pas besoin de vos remarques en totale contradiction avec les paroles de Dieu et de sa sainte Mère.

  16. Sandrine says:

    La modestie et la pudeur ne sont pas des “choses” mais des vertus.
    Vous les choisissez à la carte, c’est le problème de tous les libéraux modernistes.
    Pourquoi alors n’avoir pas dessiné ce père en débardeur et en short ? Vous n’appréciez pas la beautés des corps masculins ? Mais il est évident que c’est un homme qui a fait ce dessin, et c’est son regard qu’il nous impose.
    Soyez moins charnel et vous comprendrez davantage l’esprit chrétien.
    Je ne discuterai donc pas davantage avec vous ou avec un homme qui fait si peu de cas des femmes et des vertus qui sont à la base des autres, ce que vous ne pouvez comprendre dans votre aveuglement.

  17. Geneviève says:

    Bravo Sandrine pour vos commentaires. Vous seule sur cette page, savez défendre la modestie chrétienne. Je me suis souvent interrogée sur la tolérance et souvent l’approbation des hommes vis-à.vis des tenues indécentes des femmes, sans trouver de réponse d’ailleurs.
    En plus, un père qui s’accommode avec la tenue provocante de sa femme, comme sur cette image, permet que son épouse devienne d’une part un objet de désir pour les autres hommes, favorisant ainsi un potentiel adultère. Il devient tacitement d’accord qu’elle puisse devenir ainsi une pierre d’achoppement pour d’autres hommes. Et d’autre part, il ne se soucie pas de son salut, car elle aussi fleurte avec la tentation de séduction. Avec un tel accoutrement, c’est évident qu’elle cherche à séduire au-delà de son mari ! Sa priorité n’est pas de prendre soin de sa famille.

  18. Soupape says:

    A Sandrine

    1 – Soyez rassurée, je partage et approuve à 100% … toute votre façon de voir.

    2 – C’est volontairement que je me suis abstenu … de critiquer le dessin publié,
    qui contient une énorme faute de goût,.
    afin d’éviter des remarques, … que je prévoyais … et qui n’ont pas manqué d’arriver …

    3 – Personnellement, je suis un chrétien converti.
    Je suis revenu … du modernisme … que l’on m’a enseigné dans mon jeune temps…
    et suis devenu … traditionnel … après avoir découvert la Vie de Prière,
    ce qui n’est pas le cas … de tous les traditionnels ….

  19. Tchetnik says:

    En tantqu’homme je ne suis en effet pas sensible à la beauté masculine, Sandrine. Et apprenez que ce qu’on appelle “sanctuaire” dans une église, par opposition à la nef, reste l’endroit où se trouve l’autel. Je porte à votre attention que ce couple ne rentre pas ni ne se situe dans une église mais à l’extérieur et que la robe de la dame est suffisamment longue pour avoir une décence et une pudeur qu’il ne fait pas confondre avec pudibonderie. Votre souhait de décence et de pudeur est légitime et juste – et je n’ai pas affirmé le contraire- mais il ne faut pas en faire un vecteur d’orgueil ou de jugement arbitraire.

  20. Sandrine says:

    Mon pauvre Tchetnik, Vous n’avez aucune notion de ce qu’est la pudeur et la modestie chrétiennes, et vous donnez des leçons à la Sainte Vierge et à Dieu sur ces vertus chrétiennes.
    La tenue d’un chrétien(ne), qui n’en n’a pas que le nom, doit être décente à l’intérieur comme à l’extérieur d’une église, parce qu’elle honore ou offense Notre-Seigneur Jésus-Christ. Mon souhait n’a rien à voir là-dedans. C’est le désir de Dieu, c’est tout. Et on ne discute pas avec la volonté de Dieu, bien que cela aussi est une mauvaise habitude des libéraux modernistes, qui veulent toujours faire des compromis avec Dieu.
    Apprenez qu’une église est le sanctuaire de Dieu, de même que votre âme en est le temple, et que votre corps doit en être digne.
    Priez, Dieu vous éclairera.

  21. @Sandrine
    On est bien d’accord et sur toutes ces choses, je vous précède, n’étant en rien ni relativiste, ni moderniste.
    Simplement, sachez que Miséricorde et Justice sont aussi des Vertus, à un niveau bien plus fondamental et commandent de ne pas juger arbitrairement ni trop vite. Rien ne vous dit que cette femme ne mettra pas une mantille ou un foulard avant de rentrer dans une église et n’oubliez pas qu’à cela, on trouve très vite son maître. Si choisir les enseignements et idéaux de Vertu à la carte est en effet dangereux, tout mettre au même niveau l’est tout autant. Et le jugement arbitraire peut faire tomber dans un péché pire que celui que l’on dénonce, parfois à juste titre du reste. Priez pour conserver votre fidélité, en elle-même juste et bonne, mais aussi bienveillance et discernement.

  22. Après, Sandrine, c’est à vous que j’adresse ces mots, pas à la Sainte Vierge. Je ne crois pas qu’il y ait confusion, non?

  23. Sandrine says:

    Vous n’êtes pas solide moralement. Lorsqu’on porte une telle robe dehors et qu’on met une mantille dedans, ce n’est qu’hypocrisie, pas du tout vertu.
    Je préfèrerais justement que vous vous adressiez à la Sainte Vierge plutôt qu’à moi, car je ne suis que son porte-parole. Donc rappelez-lui que justice et miséricorde sont aussi des vertus, peut-être ne le sait-elle pas.
    Et dites-lui aussi qu’Elle a sûrement mal compris son Fils lorsqu’Elle vient nous dire : “Il viendra certaines modes qui offenseront beaucoup Notre-Seigneur.”
    Et ce n’est qu’une parole parmi d’autres ; vous verrez que vous aurez de quoi lui faire des leçons sur les vertus.

  24. Tchetnik says:

    C’est votre opinion, Sandrine. Je me contentais de vous rappeler que quelques mesures de tissus n’étaient pas le propos central du Christianisme et qu’il y a toujours un danger à tout vouloir mettre au même niveau. Comme il y en a un à juger péremptoirement. Êtes vous certaine d’être parfaite vestimentairement vous-même? Car n’oubliez pas qu’en toute chose on trouve son maître et que Dieu juge selon la mesure que vous utilisez. Soyez assurée de ma sympathie et de mes prières.

  25. Fichtre! Libre à vous, madame, de considérer les choses ainsi… n’en dégoutez toutefois pas les autres…

  26. Sandrine says:

    Même si cela vous est difficile d’adresser vos remarques et revendications à la Sainte Vierge, vous m’obligez à vous le redire : il n’y a pas mieux placée qu’Elle pour les transmettre à son Fils qui s’offensent si facilement pour quelques mesures de tissus. Je pense qu’Il étudiera consciencieusement votre opinion.

    Merci de vos prières à mon intention ; donc j’y compte.

  27. Tchetnik says:

    Ca ne m’est aucunement difficile, Sandrine.
    C’est juste que vous n’êtes simplement pas la Sainte Vierge.

  28. Sandrine says:

    C’est ce que je n’arrête pas de vous dire. Adressez-vous à Elle pour vos revendications.

  29. Tchetnik says:

    Mais je n’ai aucune revendication, Sandrine. Je contentais de souligner une certaine propension à s’octroyer indûment un pouvoir divin.
    Maintenant que c’est fait, on peut, vous et moi, passer à autre chose.

  30. Sandrine says:

    Vous revendiquez le droit de faire votre volonté face à celle de Dieu qui diffère de la vôtre.
    La propension à s’octroyer indûment un pouvoir divin vient assurément de vous, mais vous ne vous en apercevez pas. Et je me suis gardée de vous en parler.

    N’oubliez pas de prier pour moi, vous me l’avez assuré, j’en prends Dieu à témoin !

  31. Tchetnik says:

    Aucune revendication d’aucune sorte, je vous le répète, Sandrine.
    Vous avez simplement la propension à confondre la volonté de Dieu avec la vôtre propre. Et vos sentiments avec les Siens.
    Relisez – et retenez – Matthieu 7 : 1-4.
    N’oubliez pas qu’en toute chose on trouve son maître.

  32. Sandrine says:

    Vous n’acceptez pas la volonté de Dieu parce qu’elle ne vous plaît pas. Qui vous en voudrait ? Nous sommes tous pécheurs. Néanmoins, il faut apprendre à le reconnaître pour progresser et lâcher peu à peu sa volonté propre, ce qui est l’affaire de toute une vie, c’est vrai.
    La Sainte Vierge l’a dit et redit, maintes et maintes fois en plusieurs occasions : il y a des modes qui offenseront gravement son Fils. Vous ne l’acceptez pas. Et pire, vous en rejetez sur moi la faute disant que j’invente (c’est plus commode que de se tourner vers la Sainte Vierge et d’adhérer humblement à ses paroles).
    Mais vous me donnez trop d’importance ! :
    – Je n’invente rien, je passe son message, si important pour se sauver, surtout pour un homme… Si vous connaissiez la Sainte Vierge un tant soit peu, je veux dire, si votre dévotion pour l’Immaculée était solide et profonde, vous le sauriez. Mais il est évident que vous n’avez pas grande dévotion pour l’Immaculée, sinon vous sauriez combien lui sont chères la pudeur, la modestie, la chasteté des yeux, etc.
    – Je ne suis ni la source ni le principe des vertus de modestie et de pudeur. C’est la sainteté de Dieu qui en est le principe, ce qui laisse entrevoir combien ces vertus sont exigeantes. Mais vous ne l’admettez car vous ne le discernez pas, comme la plupart du monde d’aujourd’hui. La modestie et la pudeur chrétiennes vous sont des vertus inconnues ; elles sont pourtant à la base de la sainteté, but de notre vie sur terre (personne n’ira au Ciel s’il n’est pas saint ; on aura heureusement le Purgatoire pour nous rattraper, mais Dieu ne nous veut pas au purgatoire, Il nous veut au Ciel. celui qui vise le Purgatoire pèche car il va contre la volonté de Dieu ; saurez-vous le comprendre et l’admettre ?…). C’est pourquoi la sainte Vierge nous a dit de même que les âmes tombaient en enfer comme des flocons de neige. Alors combien plus à notre époque !.
    Il est flagrant que vous ne connaissez pas grand chose des affaires de Dieu, que vous manquez d’esprit de foi, de vie de prière et de pratique religieuse, tout étant lié. Vous êtes aveuglé par votre concupiscence des yeux parce que votre foi est encore trop charnelle.
    Bref, vous êtes dans l’erreur. Priez la sainte Vierge pour qu’elle vous ouvre les yeux, pour que vous acceptiez ce qu’Elle nous dit lorsqu’Elle vient nous visiter sur terre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.