C’est une décision importante. La Cour de cassation a annulé ce mardi 9 janvier la condamnation pour incitation à la haine qui avait frappé Christine Boutin, ancienne présidente du Parti chrétien démocrate (PCD), pour avoir déclaré que « l’homosexualité est une abomination » dans une interview à la revue Charles, en avril 2014. Les juges ont estimé que le propos était « outrageant » mais ne constituait pas une « exhortation à la haine ou à la violence à l’égard des personnes homosexuelles ».

 « Je suis très déçu de cette décision car elle affirme qu’on peut libérer une parole homophobe très présente en France », s’est lamenté Me Etienne Deshoulières, avocat de LGBT Mousse.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. Cadoudal says:

    méfiance envers le Mur des cons.

    il est là pour défendre la loi Taubira , qui a proclamé la sodomie valeur républicaine, laïque et obligatoire.