immigration africaine

Mgr Nicolas Djomo, évêque de Tshumbe et Président de la Conférence épiscopale de la République démocratique du Congo, a prononcé un appel fondamental à la jeunesse africaine lors de son discours d’ouverture de l’assemblée de la jeunesse catholique panafricaine qui se tenait à Kinshasa du 21 au 25 août.

« Ne vous laissez pas berner par l’illusion de quitter le pays à la recherche d’un emploi qui n’existe pas en Europe ou en Amérique.»

 « Méfiez-vous de la tromperie des nouvelles formes de destruction de la culture de la vie, des valeurs morales et spirituelles.» 

« Utilisez vos talents et autres ressources à votre disposition pour renouveler et transformer notre continent et pour promouvoir la justice, la paix et la réconciliation durable en Afrique. »

« Vous êtes le trésor de l’Afrique. L’Église compte sur vous, votre continent a besoin de vous.»

Un appel prononcé devant les 120 délégués venus du Gabon, du Zimbabwe, du Ghana, de l’Afrique du Sud, du Botswana, du Swaziland, d’Égypte , du Congo, du Kenya, de l’Ouganda et du Cameroun à l’invitation du Symposium des Conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La vérité à la France

La France est arrivée à un moment solennel où il est nécessaire de lui dire la vérité. Si elle peut l’entendre, elle refera ses forces presque épuisées, elle reprendra une marche sûre, véritablement et solidement progressive; si elle ne peut pas l’entendre, elle marchera à une ruine certaine, à un abaissement dont elle ne se relèvera jamais.

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :