Nombreux sont ceux qui voient dans l’immense incendie qui a ravagé lundi dernier ce haut lieu de la chrétienté qu’est Notre-Dame-de-Paris, un signe divin, une mise en garde providentielle, un appel à la résistance spirituelle face à la décadence et déconstruction identitaire et religieuse que subit la France et l’Occident tout entier.

Nombreux sont ceux qui y voient aussi un châtiment à cause des multiples infidélités des prêtres, des évêques et des papes conciliaires, envers la sainte doctrine du Christ et sa Tradition millénaire, plus précieuses que ce magnifique temple de Dieu, érigé par ces milliers de catholiques fervents de moyen-âge au regard tourné vers le Ciel et l’Éternel.

Une image plus que tout autre exprime l’infidélité qui doit être réparée, au même titre que la cathédrale elle-même, sous peine de voir les efforts de reconstruction infructueux et stériles : la table Novus Ordo écrabouillée sous les décombres, l’ancien autel surmonté de la Vierge et de la Croix intact !

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

20 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires