L’intolérance au lactose est un phénomène qui est de plus en plus répandu, mais géographiquement inégal, puisqu’il frappe en moyenne 75 % de l’humanité mais seulement 35 % des Européens. Cependant, cette intolérance est de plus en plus répandue. Le site Les Moutons enragés donne une explication dans un article du 21 novembre 2013 :

« Aujourd’hui, les vaches ne sont de plus  nourries avec des aliments naturels tel que du fourrage, mais avec des aliments trafiqués, bourrés d’additifs afin de stimuler la lactation avec une bonne dose systématique d’antibiotiques et de vaccins afin d’augmenter au maximum les profits. De plus, des œstrogènes (hormones sexuelles féminines) sont retrouvés en grande quantité dans le lait de vache. Les hormones contrôlent de nombreux processus de notre organisme et ceci grâce à un dosage infime et extrêmement bien réglé. L’exposition à l’action des substances œstrogéniques est la cause principale des cancers des organes génitaux. Des phyto-oestrogènes (oestrogènes d’origine végétale) sont naturellement produits par les végétaux. Cependant, les fongicides répandus sur l’herbe encouragent fortement leur production. Après ingestion, les œstrogènes s’accumulent dans les tissus graisseux de l’animal et arrivent dans le lait ».

Les zones où l’intolérance au lactose est la plus faible sont celles peuplées de Blancs. L’exemple flagrant est celui des Etats-Unis, pays de statistiques ethniques, où  on apprend que l’intolérance au lactose est de 13 % pour les Blancs, 53 % pour les Hispaniques, 74 % chez les Noirs, 82 % dans l’état d’Alaska et 87 % chez les Amérindiens. L’intolérance au lactose est la preuve, n’en déplaise aux licrasseux et aux mrapistes, de l’existence des races. Il est logique que, à quelques exceptions près, les pays les moins intolérants au lactose sont ceux où l’on consomme le plus de lait. Le pays le plus tolérant envers le lait est la Suède (4 %), juste devant l’Australie (5 %). Le pays le plus intolérant est le Japon (98 %), suivi par la Thaïlande (96 %).  Certains états sont « coupés en deux » dans une frontière qui épouse curieusement celle de la répartition ethnique : la Bolivie, l’Espagne (20 % au nord, 54 %  au sud, la ligne suivant très exactement la limite de l’expansion arabe), l’Italie (34 % dans le nord, 68 % dans le sud, suivant très exactement la frontière de la Padanie) et l’Inde (30 % dans le nord indo-européen et 70 % dans le sud dravidien). La seule exception est le Niger, qui a un taux de 12, très inférieur à ses voisins. Les statistiques de la FAO et de l’OMS, une fois croisées, donnent 5 zones différentes d’intolérance lactique et  7 degrés de consommation de lait. Par commodité, nous les classeront ainsi : A – Faible intolérance (- de 20 %), B – intolérance marginale (20-40 %), C – intolérance médiane (40-60 %), D – forte intolérance (60-80 %) ; E- Intolérance extrême ; 0 – Pas de données de consommation de lait ; 1 – moins de 37,37 litres/an et par personne ; 2 – entre 37,37 et 79,23 litres ; 3 – entre 79,23 litres et 119,1 ; 4 – entre 119,1 et 163,26 litres ; 5 – entre 163,26 et 217,52 litres ; 6 – entre 217,52 et 281,17 litres et 7 – entre 281,17 et 361,19 litres. Le chiffre entre parenthèse est celui de l’intolérance lactique quand il est connu.

A2 : Niger (12)

A3 : Nouvelle-Zélande (9)

A4 : Ouzbékistan,

A5 : Russie (13), Kirghizistan

A6 : Blancs des Etats-Unis (13), Islande, Royaume-Uni (16), Irlande, Estonie, Kazakhstan, Australie (5)

A7 : Danemark, Suède (4), Finlande (18)

B2 : Inde (nord, 30)

B3 : Azerbaïdjan,

B4 : Slovaquie, Biélorussie, Moldavie, Arménie, Géorgie

B5 : Canada, Espagne (nord, 20), Pologne (37), République Tchèque, Lettonie, Ukraine, Hongrie, Croatie, Bosnie, Serbie,

B6 : France (20), Belgique, Allemagne (39), Autriche, Italie (nord, 36), Lituanie, Roumanie, Slovénie,

B7 : Pays-Bas, Monténégro,

C0 : Bhoutan

C1 : Bangladesh, Sri Lanka

C2 : Népal

C4 : Bulgarie

C5 : Espagne (sud, 54), Macédoine,

C6 : Hispaniques des Etats-Unis (53), Portugal, Albanie, Italie (sud, 68)

D0 : Sahara Occidental, Irak, Oman, Afghanistan, Guyane Française.

D1 : Cuba, Haïti, Port-Rico, Surinam, Bolivie (nord), Yémen, Sénégal, Gambie, Guinée Bissau, Guinée, Liberia, Sierra Leone, Côte d’Ivoire, Ghana, Burkina Faso, Bénin, Togo, Cameroun, Centrafrique, Tchad, Ethiopie, Erythrée

D2 : Mexique (66), République Dominicaine, Jamaïque, Guatemala, Panama, Pérou, Iran, Inde (sud, 70), Maroc, Mali, Libye, Egypte (72), Djibouti

D3 : Belize, Honduras, Nicaragua, Equateur, Venezuela, Guyana, Chili (69), Chypre, Liban, Syrie, Arabie Saoudite (80), Koweït, Emirats Arabes Unis, Algérie (73), Tunisie

D4 : Costa-Rica, Salvador,  Colombie, Uruguay (68), Turquie (71), Tadjikistan, Pakistan, Mauritanie

D5 : Israël

D6 : Noirs des Etats-Unis (74), Italie (sud, 68)

D7 : Grèce (72)

E0 : Groenland, Somalie, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Taïwan, Guinée Equatoriale

E1 : Bolivie (sud), Chine (92), Corée du Nord, Corée du Sud, Myanmar, Thaïlande (96), Laos, Vietnam, Cambodge, Malaisie, Indonésie (91), Nigeria (91), Gabon, Congo, République Démocratique du Congo, Ouganda, Rwanda, Burundi, Tanzanie (91), Mozambique, Madagascar, Malawi, Angola, Zimbabwe, Lesotho, Zambie

E2 : Paraguay, Japon (98), Afrique du Sud (84), Namibie, Swaziland

E3 : Kenya, Botswana

E4 : Brésil (86), Mongolie, Nouvelle-Calédonie

E5 : Argentine, Nouvelle-Zemble, Zemble du Nord, Iles de Nouvelle-Sibérie, Soudan (85), Soudan du Sud (85)

E6 : Alaska (82), Amérindiens (87).

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

10 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

32 % 27 445 € manquants

12555 € récoltés / 40 000 € nécessaires – depuis le 15/10/2021
Compteur mis à jour le 03/12/2021

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Derrière ces fermetures arbitraires, il y a l’influence d’une commission gouvernementale dont nous parlerons plus tard.

Mais rien ne nous fera taire. Seulement, pour aller toucher nos compatriotes et faire connaitre MPI, il nous faut des moyens supplémentaires.

Médias Presse Info, ce sont plus de vingt-six mille articles déjà publiés à ce jour ! Les plus de 1200 vidéos seront bientôt disponibles sous peu sur une autre plateforme.

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :