Les députés se préparent à voter ce soir une disposition « confortant le droit à l’interruption de grossesse en France. »  Il s’agit tout simplement de diffuser un peu plus une « culture de mort »  en se donnant les moyens « légaux » de généraliser un peu plus le génocide de l’avortement.

Sans surprise mais avec un total mépris de la Vie et des dizaines de milliers de français qui se sont exprimés ce week-end lors de la Marche pour la Vie,  la gauche, l’extrême gauche et l’UMP font bloc, formant une sorte « d’union sacré » pour valider cette mesure idéologique et mortifère.

Rares exceptions:  Jean-Frédéric Poisson, président du Parti chrétien-démocrate et membre de l’Entente parlementaire pour la Famille, Nicolas Dhuicq, Philippe Gosselin, Marc Le Fur ou Isabelle Le Callennec.

Et Jean-François Copé qui  de son coté qualifie cette velléité gouvernementale « d’idéologique » et se  demande publiquement «Pourquoi changer aujourd’hui la loi sur l’avortement ? Pour faire de l’idéologie (…) Pour banaliser l’avortement».

Les débats s’accélèrent, le gouvernement voyant sans doute là l’occasion de resserrer sa majorité autour d’une mesure purement idéologique, l’article qui supprime la notion de «détresse» pour avoir recours à l’IVG, devrait être examiné ce soir.

Christian Jacob président du groupe UMP à l’Assemblée a parlé  de  position «quasi unanime» de son groupe en faveur de cette loi . Son groupe rejoignant donc une fois de plus les rangs serrés de la gauche .

Il faut néanmoins signaler l’initiative de seize députés du groupe UMP en faveur d’un déremboursement de l’IVG.

De son coté, Marion Maréchal-Le Pen (FN) demande très banalement le maintien du «garde fou» de la notion de «détresse».

Jacques Bompard (Ligue du Sud), tout à son honneur,  estime que: «la loi abandonne l’enfant à naître à un infanticide prénatal banalisé». Cette position reflète,  le bon sens et le sens des réalités d’un député proche du peuple.

Quant à Najat Vallaud-Belkacem,  elle multiplie sans surprise les provocations en insistant sur «le rôle de la France qui choisit de réaffirmer ce droit à l’IVG dans une Europe tentée par le retour en arrière».

avortement

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

32 % 27 445 € manquants

12555 € récoltés / 40 000 € nécessaires – depuis le 15/10/2021
Compteur mis à jour le 03/12/2021

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Derrière ces fermetures arbitraires, il y a l’influence d’une commission gouvernementale dont nous parlerons plus tard.

Mais rien ne nous fera taire. Seulement, pour aller toucher nos compatriotes et faire connaitre MPI, il nous faut des moyens supplémentaires.

Médias Presse Info, ce sont plus de vingt-six mille articles déjà publiés à ce jour ! Les plus de 1200 vidéos seront bientôt disponibles sous peu sur une autre plateforme.

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :