Exit Laurent Wauquiez après la déroute de la liste conduite par François-Xavier Bellamy aux élections européennes, pour maintenir en vie des Républicains, le bureau politique du parti a choisi, un président par intérim, qui comble du mauvais goût, n’est autre que Jean Leonetti. Celui-ci doit organiser l’élection du nouveau patron.

Voici donc au chevet d’un parti moribond, d’où les forces vives et les électeurs ont déserté le corps social et les urnes, l’actuel maire d’Antibes, à l’origine de la loi « sur la fin de vie » qui porte d’ailleurs son nom.

Alors, on se demande bien pourquoi, monsieur Leonetti n’achève pas tout simplement et tout bonnement les Républicains ? Il ne ferait que se conformer à son idéologie euthanasique qu’il veut imposer aux autres. N’a-t-il pas approuvé l’arrêt de l’hydratation et de l’alimentation du tétraplégique Vincent Lambert qui vit depuis 11 ans dans un état pauci-relationnel, présenté à tord comme un état végétatif par les partisans de l’euthanasie pour tous -même ceux qui ne la veulent pas ?

Ah, mais bon, quand il s’agit de sa propre famille, monsieur Leonetti, ce libéral-libertaire pseudo-humaniste qui nous bassine de grands mots comme «dignité humaine » « mourir dans la dignité » pour travestir la réalité de cette vision sociale progressiste, capitaliste, et individualiste, où le dieu profit tue les plus vulnérables et le nihilisme les autres, semble avoir des pudeurs de vierge sage…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :