Dans une très courte vidéo publiée ci-dessous, Jean-Marie Le Pen répond à un journaliste qui lui demande son avis sur la condamnation d’Alain Soral à un an de prison.

Jean-Marie Le Pen répond que “sur certains sujets, en France, il n’y a pas de liberté d’opinion”. Le fondateur du Front National ajoute qu’il a téléphoné à Alain Soral pour lui dire son soutien.

Voilà une attitude qui tranche une fois de plus singulièrement avec celle de Marine Le Pen qui, confrontée à la même question sur la condamnation d’Alain Soral, avait préféré prendre la poudre d’escampette et disparaître sans avoir répondu un mot.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

5 commentaires

  1. Isabelle P says:

    Avec tous ces dérapages contrôlés… JMLP aurait du faire un championnat de Formule 1.
    Soutien aussi de nombreux Français qui payent très cher en réparations.

  2. Cadoudal says:

    le seul qui ne se couche pas devant le Crif et la Licra.

    le seul qui défende la fierté française.

  3. Daniel Daflon says:

    JMLP n’est pas homme a reculer devant qui ce soit. C’est un véritable officier français. Il est de la race des Weygand. Merci pour tout ce qu’il a fait pour la France.

  4. deogratias says:

    Oui mais enfin cela ne l’a pas empêché de livrer le FN historique sur un plateau d’argent massif à sa fille qui est d’une nullité abyssale, contre l’avis d’un grand nombre de ses cadres de l’époque et au mépris des sans-grades qui ont souvent sacrifié plus que de raison pour le parti. De cela JMP devra rendre des comptes et un simple coup de fils à Soral est très loin de réparer l’injustice.