C’est une tragédie de plus qui nous met sous les yeux le prix que payent les Français pour être des “Blancs privilégiés” comme nous disent les chantres du multiculturalisme. Dans la nuit du 18 au 19 juillet, Axelle Dorier, jeune aide-soignante de 23 ans, est morte après avoir été trainée sur près de 800 mètres par un chauffard, qui a ensuite pris la fuite.

Cet acte barbare survient quelques jours après la mort assez similaire de Mélanie Lemée, jeune gendarme tuée par un chauffard près d’Agen, la jambe arrachée, et le meurtre de Philippe Monguillot, conducteur de bus frappé à mort par plusieurs “chances pour la France” à Bayonne.

Selon le récit du journal Le Progrès, aux alentours de 3h40, dans le 5e arrondissement de Lyon, rue de l’Antiquaille, près du parc des Hauteurs, un groupe de quatre jeunes femmes, en partant d’une fête, aurait percuté en voiture le chien d’un participant de la soirée, provoquant de vives altercations. Une Golf suit la voiture des jeunes femmes et renverse Axelle Dorier qui sort elle-aussi de cette fête. Le conducteur de cette Golf traine pendant près de 800 mètres le corps de la malheureuse. Les pompiers arrivent peu de temps après et constatent que le corps de la victime a été démembré. Le chauffard a ensuite pris la fuite.

Plusieurs individus se sont rendus plus tard au commissariat, affirmant être à l’origine du drame. Lundi soir, le conducteur, 21 ans, a été placé en détention provisoire et mis en examen pour violence volontaire avec arme (le véhicule) ayant entrainé la mort ainsi que délit de fuite. Un des passagers, âgé de 19 ans, a été mis en examen pour non-assistance à personne en danger et placé sous contrôle judiciaire. Une troisième personne, initialement placée en garde à vue, a été mise hors de cause.

Sur les réseaux sociaux, le hashtag #OnVeutLesNoms est devenu très populaire, tout comme #JusticepourAxelle et #LaRacailleTue. Car pour beaucoup, il ne fait aucun doute que les auteurs des faits sont une fois de plus des “chances pour la France” issues du multiculturalisme.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. alexderome says:

    On a applaudi les aides soignantes pendant trois mois, Axelle mérite un hommage national avec une minute de silence. C’est un minimum. Quelle voix sera assez forte pour dire Assez!.?Les politiques ont ils conscience que chaque jour il y a au moins un drame, meurtre d’une femme gendarme, d’un chauffeur de bus, d’une aide soignante. Il n’y a pas que le clan Traoré !

  2. Sans surprise, les noms sont :

    Chauffeur : Youcef TEBBAL
    Passager : Mohamed YELLOULE

    Voir ici : https://twitter.com/faitsetdocs/status/1285592625312129024

  3. alexderome says:

    On connaît l’identité des crapules mais les médias officiels n’éprouvent que peu d’empathie pour la victime.

  4. Relater des faits graves qui ne sont pas relayés par les grand journaux traditionnel, c’est tout à votre honneur.

    Mais pensez-vous être utile de laisser la photo des traces du meurtre en pleine page? Ne pensez vous pas que c’est un manque de respect envers la famille qui souhaiterais pouvoir faire son deuil?

  5. Yves SEUZARET says:

    J’ai envie de vomir et comme le disait Bardot je voudrai quitter ce pays que j’aime pourtant parce que c’est mon pays. Je suis chrétien je vis avec des valeurs, je sais qu’il faut pardonner, mais il y a des limites car nous sommes des mortels et ce qui nous rattache à cet état peut remplacer ce que des esprits d’amour prônent sans connaitre la nature humaine. Je constate que 90 % de la délinquance (INSEE) est composée d’arabes et de noirs. Certes ces gens là sont des humains (des humanoïdes), mais il faudra bien qu’un jour un homme politique ait le courage de dénoncer le recul de la civilisation, l’abêtissement général apporté pas l’islam, l’ensauvagement,