FLASH-INFO : Selon Igor Strelkov l’armée de la Novorossia est passée à la contre-offensive et marque des points sur l’axe sud

Le mot inscrit sur l’affiche de la Novorossiya, ci-dessus: “pobieda” signifie “Victoire!” 

Les forces centrales d’Ukraine ont annoncé avoir lancé “une offensive de grande ampleur” contre “les séparatistes” dans le Donbass, contre l’aéroport de Donetsk notamment, la nuit dernière. En fait les troupes du pouvoir central d’Ukraine avaient été définitivement chassées de l’aéroport avant-hier, avec de lourdes pertes militaires. C’est sans doute pourquoi Kiev a décidé de contre-attaquer. Mais après deux assauts cette nuit et ce matin dimanche, elles ont de nouveau été repoussées de l’aéroport qui semble solidement tenu par les forces novorusses. Pour se venger les troupes de la junte ont reporté leurs attaques contre les cibles civiles de la ville de Donetsk et de Gorlovka,  occasionnant de nombreuses victimes dans la population et de gros dégâts matériels. Les deux villes ont déjà payé un très lourd tribut en vies humaines; les habitants sont persuadés que la volonté de Kiev est de les exterminer. Cela semble bien être le cas, mais eux sont tout autant déterminés à lutter pour leur liberté.  [Vidéo-témoignages à Makeïevka en fin d’article]

 “Pobieda!” Victoire!

Victoire pour la prise de l’aéroport. Le 14 janvier dernier, l’ex-ministre charismatique de la Défense de la République Populaire de Donetsk, Igor Strelkov avait annoncé: «Selon les informations reçues, les FAN (partisans de Nouvelle Russie) sont passées à l’offensive sur le tronçon sud du front. Avec succès.” C’était peu avant la victoire finale sur l’aéroport.

L’offensive de grande ampleur annoncée par Kiev cette nuit est donc la réponse à cette défaite.

Les accords de paix sont de nouveau caduques et n’ont tenu que fort peu de temps. La technique de terrorisme sur la population du Donbass, qui avait été annoncée par Porochenko, le président ukrainien, ne fait que renforcer la détermination des habitants à rester définitivement séparés de l’Ukraine.

“L’OSCE a invité la République populaire de Lougansk à prendre part à une rencontre au format de Minsk. Comme nous voulons réellement mettre un terme aux hostilités, rétablir la paix dans notre région et éviter des victimes inutiles, nous – les représentants des républiques de Donetsk et de Lougansk – sommes partis pour Minsk immédiatement après avoir reçu les invitations. Or, le représentant de Kiev a préféré ne pas se déplacer, ce qui montre une fois de plus que l’Ukraine n’a pas besoin de cessez-le-feu”, a indiqué M. Kariakine cité par le Centre d’information de Lougansk.

Le groupe de contact comprenant l’ambassadeur de Russie à Kiev Mikhaïl Zourabov, l’ex-président ukrainien Leonid Koutchma et l’envoyée spéciale de l’OSCE, la diplomate suisse Heidi Tagliavini, devait rencontrer vendredi les représentants des républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk.

Cependant, le porte-parole du ministère biélorusse des Affaires étrangères Dmitri Mirontchik a fait savoir jeudi que cette rencontre n’aurait pas lieu en raison du refus du représentant ukrainien de se rendre à Minsk.

RIA Novosti

“les choses se déroulent suivant le plan initial”

Selon Pavel Yourievitch Goubarev, l’un des chefs politique de Donetsk

” La chose la plus terrible pour moi serait de voir ma région, mon Donbass libre, tête de pont de la Novorussie, réintégrer l’Ukraine de nouveau. Du point de vue politique, je le prendrai pour une défaite. Évidemment, ce ne serait pas uniquement une défaite personnelle, mais ce serait pour moi un coup extrêmement dur”, a-t-il déclaré lors de son interview à “Russkaïa Sila” (la Force Russe).

Goubarev a dit rejeter catégoriquement la solution de l’autonomie. Selon lui, ce serait un “désastre”. “Lorsqu’en 1991 l’Ukraine a proclamé son indépendance, le Sud-Est a été contraint de l’intégrer”, contre son gré.

Par ailleurs, Goubarev a déclaré qu’ il n’y avait pas, pour le moment, de raisons de s’inquiéter, “les choses se déroulent suivant le plan initial”.

“Pour l’instant je ne remarque pas de signes suivant lesquels on aurait décidé d’enterrer le projet de la Novorossiya. Je vois le contraire, tout se déroule exactement comme il faut, comme cela devrait être dans l’idéal. Évidemment, pas assez vite. Évidemment, pas sans entraves. Par endroits les choses piétinent, par endroits les oligarques tentent de prendre leur revanche. Mais c’est un processus naturel”, a déclaré Goubarev.

“La Novorussie c’est le projet de milliers des gens. Je dirai même de dizaines de milliers. Aujourd’hui on peut même l’appeler l’idée nationale. La Novorussiya c’est la Nouvelle Russie!”, -a-t-il conclu.

Source : RusDialog.ru et Novorossia Today

 

Ci-dessus photo du bataillon islamiste tchétchène “Doubaïev” dirigé par le commandant Munayev. Ce bataillon composé d’islamistes techètchènes, se bat pour le régime de Kiev. C’est l’illustration de la collusion entre la junte proeuropéenne de Kiev et l’islamisme international. Ce sont des recrues du même acabit que les Kouachi ou les Koulibaly. Ce sont ceux qui tentent régulièrement de déstabiliser de l’intérieur la Russie en Tchétchénie, des terroristes islamistes qui durant la guerre civile de Tchétchénie étaient formés, armés et encouragés par l’Occident, des opposants modérés façon Occident, à la Russie, comme le sont ceux du Moyen Orient actuellement formés par les USA contre la Syrie et son président Bachar el Assad. (Source)

Makeïevka le 12 janvier 2015: “Pendant les bombardements je récite le Notre Père”

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

14 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :