People take part in a procession organised by gay rights activists in central Kiev

Un projet de loi déposé en 2012, sous l’ancien pouvoir ukrainien, voulait interdire la propagande homosexuelle, comme c’est le cas en Russie. Le projet de loi prévoyait un maximum de 5 ans de prison pour les propagandistes LGBT, accusés de saper les fondements de la famille. Le texte était soutenu par l’Eglise orthodoxe et bénéficiait de l’approbation d’une majorité des parlementaires. Mais la vie législative avait été interrompu par les événements qui ont bouleversé l’Ukraine.

Le nouveau régime étant sous la coupe des tenants du nouvel ordre mondial, les orientations de la Rada, le Parlement ukrainien, ont drastiquement changé.

Le projet de loi vient donc d’être classé sans suite. Il aurait «perdu sa pertinence».

Le pouvoir pro-européen du président Porochenko a bien appris sa leçon.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille ce livre :

%d blogueurs aiment cette page :