Belgique – Quelque 1.500 demandeurs d’asile ont perdu leur statut de mineur étranger non accompagné (Mena) à la suite d’un test osseux.

La tromperie sur l’âge est intéressée : les mineurs étrangers non accompagnés bénéficient d’une prise en charge plus avantageuse et ne peuvent être renvoyés dans leur pays. La Belgique en a accueilli environ 5.000 en 2015.

Mais l’Office des étrangers émet régulièrement des doutes sur l’âge déclaré par le demandeur d’asile. Un test osseux, portant sur la clavicule, le poignet et la dentition est alors effectué. Dans environ 1.500 cas des 2.099 tests réalisés entre janvier 2015 et mars 2016, les résultats indiquaient que l’immigré était en réalité majeur, selon le SPF Justice. 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

54 % 18 490 € manquants

Il nous manque 18 490 € pour boucler 2022 !

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :