Première puissance commerciale mondiale, la Chine est bien évidemment le premier fournisseur des autres nations asiatiques. La Chine est ainsi le partenaire privilégie de 26 des 51 pays, dans toutes les zones d’Asie, aussi bien le Proche-Orient (Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Koweït, Liban, Turquie, Yémen) que l’Asie centrale (Kirghizistan, Mongolie, Ouzbékistan, Tadjikistan), la Péninsule indienne (Bangladesh, Inde, Pakistan), la péninsule indochinoise (Malaisie, Myanmar, Thaïlande, Vietnam),  l’Insulinde (Indonésie, Philippines, Singapour) et l’Extrême-Orient (Corée du Nord, Corée du Sud, Hong Kong, Japon, Macao) et bien entendu la Russie. Au fait, qui est le premier fournisseur de l’immense Chine ? Les Etats-Unis ? Non, la Corée du Sud !

Les Etats-Unis sont la seule puissance non-européenne qui se classe au premier rang des fournisseurs de pays asiatiques, à savoir Israël et le Qatar.

La Russie est la première dans trois états de l’ex-URSS : l’Arménie, l’Azerbaïdjan et le Kazakhstan.

Le Japon, même si son bilan commercial s’est gravement détérioré, au point d’être déficitaire pendant 4 ans, n’est plus que le premier fournisseur de Taïwan.

L’Arabie Saoudite commerce avec plusieurs nations du Proche-Orient, étant le premier importateur du Bahreïn, de la Jordanie et de la Syrie.

Les Emirats Arabes Unis, avec le pôle industriel de Dubaï, est le partenaire privilégié de l’Iran et d’Oman.

L’Inde est le principal fournisseur des pays voisins : le Bhoutan, le Népal et le Sri Lanka.

La Thaïlande, en plein développement, commerce avec le Laos et le Cambodge.

Singapour a deux clients privilégiés : Brunei et les Maldives

La Turquie est bien évidemment le fournisseur attitré soit de pays frontaliers (Géorgie, Irak), soit dans la sphère d’influence turcophone (Turkménistan).

Quant à la Palestine, elle dépend bien évidemment totalement sous dépendance israélienne, tout comme le Timor oriental l’est de l’Indonésie et l’Afghanistan du Pakistan.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :