Avec l’aggravation de l’exigence du passeport sanitaire, exigé depuis presque une semaine dans plus de 120 centres commerciaux, les Français, pour qui la suppression de ce passeport est parfois nécessaire pour garder leurs revenus (professions médicales, militaires et professions annexes comme les cuisiniers des hôpitaux) se mobilisent de plus en plus pour tenter de mettre fin au régime totalitaire que Macron met progressivement en place depuis le 14 mars 2020 (date de l’annonce du premier confinement).

Ce régime totalitaire (au sens où ce régime prend des mesures dans la totalité des domaines et non dans les seuls domaines régaliens où l’Etat a le droit d’exercer son autorité, à savoir la justice, la sécurité intérieure et intérieure, la diplomatie, l’émission de la monnaie et la fixation des impôts au niveau nécessaire – mais pas plus – pour financer ses actions) conteste nos libertés fondamentales, notamment celle d’utiliser TOUS les transports en commun et de faire ses courses où on veut (ne serait-ce que pour assurer une concurrence équitable) et de se soigner où on veut et avec les médecins qu’on a librement choisis. En conséquence, c’est notre santé qui est menacée, en plus de nos libertés fondamentales.  Pour prendre un exemple personnel, j’ai du chercher un autre opticien car celui où je vais habituellement est situé dans une centre commercial concerné par l’apartheid décidé par le gouvernement.

En réalité, c’est pire qu’un apartheid car celui-ci, en Afrique du sud, scindait certains services publics en deux: ceux accessibles aux blancs et ceux accessibles aux noirs. Mais tous les services publics demeuraient accessibles aux noirs. Depuis le 9/8/2021, les TGV et les trains interrégionaux ne sont plus DU TOUT accessibles aux non-vaccinés sauf s’ils font un test et que celui-ci est négatif. Et ce test n’est valable que trois jours. D’autre part, celui-ci ne sera bientôt plus remboursé, ce qui entrainera un surcroit de coût pour les non-vaccinés, d’où une injustice supplémentaire et une rupture d’égalité devant la loi.

Il convient de dénoncer ce régime criminel (avortements, euthanasies, “vaccinations” expérimentales dangereuses rendues obligatoires déjà pour environ deux millions de travailleurs) et totalitaire par des manifestations et par le boycott des enseignes se pliant aux exigences inacceptables alors qu’elles auraient pu au minimum rappeler les principes de liberté du commerce, la Convention d’Oviedo (ratifiée par la France le 13/12/2011 et entrée en vigueur dans notre pays le 1/4/2012) et le Code de Nuremberg de 1947 pour refuser de mettre en pratique la “loi” du 5/8/2021 qui doit être tenue pour nulle car, selon l’article 55 de la Constitution de 1958, les traités ratifiés par la France ont une autorité SUPERIEURE à celle des lois:

Article 55: Les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication, une autorité supérieure à celle des lois, sous réserve, pour chaque accord ou traité, de son application par l’autre partie.

Liste des manifestations:

https://www.facebook.com/groups/mcseofficiel/permalink/524455128707044/

N’oublions surtout pas de prier avant, pendant et après nos manifestations, à l’exemple de Sainte Jeanne d’Arc:

“Dieu premier servi.”

Gontran Paume

Image: Un exemple de bonne politique de santé: Nouveaux statuts accordés par Saint Louis (1214-1270) à “la maison des pauvres aveugles de Paris”, qui sera géré par la Congrégation des Quinze-Vingts (destinée à accueillir 15*20=300 membres). Cette Congrégation a été fondée par Saint Louis vers 1260.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :