Selon un rapport de la Columbia Journalism Review, de nombreux médias et organisations de journalistes de premier plan soutenant la fondation Bill et Melinda Gates en tant qu’autorité de santé publique sont en fait partiellement financés par cette fondation. 

Tim Schwab, du CJR, a écrit qu’il «a examiné près de 20 000 subventions caritatives que la Fondation Gates avait accordées à la fin du mois de juin et a trouvé plus de 250 millions de dollars destinés au journalisme», avec des destinataires tels que National Public Radio, la BBC, NBC, le National Journal, le Guardian, Gannett (qui possède USA Today et divers grands journaux régionaux), la National Press Foundation et d’autres publications, sociétés de médias, fondations de journalisme et organisations caritatives liées aux médias.

Et tandis qu’un rapport de 2016 de l’American Press Institute (également bénéficiaire des subventions de Gates) affirme qu’il y a peu de preuves que la Fondation Gates influence la ligne éditoriale des bénéficiaires de ces subventions, l’examen de la CJR a identifié plusieurs indicateurs du contraire.

Tim Schwab a, par exemple, trouvé «des centaines» d’articles de NPR couvrant favorablement les projets de la Fondation Gates, avec un exemple particulier d’une histoire dans laquelle «chaque expert cité est lié à la Fondation Bill & Melinda Gates».

L’influence de l’argent de la fondation est ressenti plus fortement dans les médias grand public qui présentent la Fondation Gates en tant que voix faisant autorité sur le COVID-19.

Les incursions de la Fondation Gates dans l’activisme du changement climatique, la contraception et le contrôle de la populationla «réforme» de l’éducation et l’expertise en matière de coronavirus sont bien systématiquement suivies d’une couverture médiatique dans le même sens. 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés