women_on_wavesL’organisation avorteuse néerlandaise Women on Waves a annoncé qu’elle distribuera des médicaments aux femmes enceintes infectées par le virus du Zika en Amérique Latine afin de provoquer des avortements et pour éviter que les bébés naissent avec une microcéphalie.

Cette organisation qui soutient publiquement cet acte inique est connue pour son « bateau de la mort ». Dans des pays où l’avortement est interdit, elle envoie son « bateau de la mort près des côtes » et, tout en restant dans les eaux internationales, elle pratique des avortements aux femmes de ces pays-là.

Mais en profitant de la manipulation de l’information, elle diffuse la culture de la mort. Plusieurs centres pro avortements généralisent sur les rapports du virus Zika avec les cas de microcéphalie apportés par le Brésil, alors que plusieurs centres de recherches des États-Unis ont demandé à être prudents car, jusqu’à présent, il n’y a pas de preuves scientifiques qui démontrent que les enfants, dont les mères ont été infectées par le virus, développeront cette déformation.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Abonnement Revue Civitas!

Et si vous vous abonniez à la revue Civitas pour un an ? Et en plus économies sur les frais de port ! Pourquoi vous priver ?

Le numéro 82 – Franc-maçonnerie, déjà sorti !

Cliquez ici pour vous abonner.

%d blogueurs aiment cette page :