Alain du Beaudiez a passé dix ans comme officier pilote de l’Armée de l’Air avant de devenir ingénieur conseil puis de fonder et diriger pendant 25 ans le Groupe de Conseil en Systèmes d’Informatique MC21. Passionné d’histoire et de musique, il est aujourd’hui Président des Festivals de Musique de Chambre de Saint-Paul-de-Vence et d’Arcachon. Mais c’est un livre sur la Grande Guerre qu’il nous propose. Et plus largement une Histoire de la France, de 1870 à 1935.

Cet ouvrage nous plonge dès les premières pages dans un monde en mutation avec, en 1870, l’irruption de nouvelles puissances face aux empires déclinants. Et cette spectaculaire transformation géopolitique s’accompagne d’une révolution dans les arts et la culture. En France, la République est proclamée en catastrophe sur les ruines de l’empire. En 1879, la gauche républicaine prend le pouvoir. La laïcité devient le cheval de bataille de la gauche de gouvernement. La IIIe République impose la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat. Et pendant ce temps s’entame l’inexorable marche vers la guerre. Page après page, Alain du Beaudiez décrit comment la France se jette dans le désastre d’une Europe qui se suicide et bascule dans le premier conflit qui va devenir mondial alors que tous prédisaient une guerre courte. Au bout de longues années meurtrières, l’armistice de 1918 fait de Paris la capitale d’une Conférence de la Paix que l’on voulait grandiose mais qui contient les prémices d’un nouvel ordre mondial cependant fait d’instabilités.

La Grande Guerre – Autopsie d’un séisme, Alain du Beaudiez, éditions Temporis, 570 pages, 25 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

Les commentaires sont fermés