« Les sept milliards, nous n’en voulons pas, ce que nous voulons, c’est repenser tout le programme ». Cette petite phrase lancée par M. Varoufakis, nouveau ministre des finances, dans New York Times de jeudi, résume assez bien la pensée du nouveau gouvernement communiste grec.

Elle signifie deux choses :

  • le refus de tout argent extérieur visant à rendre esclave car redevable le pays
  • le non remboursement de la dette.

Deux éléments capables de faire exploser l’Europe. Le problème se serait pas si grave pour les pays européens si la Grèce n’avait pas comme monnaie…l’euro. Car avec plus que 2 milliards de liquidité dans ses caisses, à la fin du mois, le pays se retrouvera sans argent. Il lui faudra bien payer ses fonctionnaires et les promesses électorales, chose qui ne pourra se faire qu’en fabriquant de la monnaie, sans autorisation de la banque centrale européenne. Devant cette menace, un nouveau don sera-t-il fait à la Grèce pour lui laisser le temps de sortir de l’euro et de rebattre sa monnaie ?

Ces événements peuvent prendre un tour tragique :

  • les contribuables européens, et notamment français – la France étant la plus exposée financièrement –  vont être un peu plus appauvris
  • si la Grèce se défait avec raison de ce système vérolé et mortel, dont les politiques grecs ont été entièrement partie prenante, elle se jette avec folie dans les bras de communistes dont on connait pour eu aussi les résultats catastrophique de leur conception irréelle de l’économie.

A l’instar de Mélenchon, le nouveau gouvernement grec imagine que quand il n’y a plus d’argent il suffit de le fabriquer, indépendamment de la création de richesse, et qu’ainsi, on peut arroser indéfiniment le bon peuple. On connait ces résultats…

Pourtant, entre le communisme et le libéralisme qui asservissent chacun à leur manière les peuples, il y a la solution du réalisme qui nécessite une vraie moralisation de la société et le service du bien commun : deux notions rejetées par une société individualiste et hédoniste.

Xavier Celtillos

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

L'UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)
Réservez votre place ! Venez en famille !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

L’UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)


Réservez votre place ! Venez en famille !

%d blogueurs aiment cette page :