religieuse-vieille-dame-mpi

L’avortement aux États-Unis continue d’être un sujet de polémique. Avec la Chine, la Corée du Nord et le Canada, l’Amérique a les lois les plus laxistes du monde. Les litiges aboutissent à la Cour Suprême qui, bien que de gauche, à la différence de la Cour de cassation française, n’est pas du tout « politiquement correcte ». Selon le mot de Lincoln, « l’opinion publique est tout ». Il est vrai que les Américains sont très pragmatiques.

Or actuellement 71 % des Américains souhaitent que la loi d’avortement Roe versus Wade soir revue dans un sens très restrictif. D’où une évolution dans les décisions judiciaires de la Cour Suprême. Le nombre de cas s’allonge après l’affaire Hobby Lobby, cette chaîne de magasins qui refusait de cotiser pour le remboursement des contraceptifs et dispositifs abortifs au profit de ses salariés. La Cour Suprême lui a donné raison. Cette décision a été prise au nom de la liberté que nous n’avons plus en France sur de tels sujets. La Cour Suprême entre 2010 et 2013 a validé pas moins de 205 lois votées par les différentes États américains allant dans le sens de la restriction des avortements.

Mais il y bien d’autres ?

  • Le procédé d’avortement dit par naissance partielle a été interdit (Ban 2003). II consiste à provoquer l’accouchement et à tuer l’enfant en lui perçant la tête au niveau de la fontanelle dès qu’elle est au dehors du corps de la mère. 10.000 bébés ont ainsi eu la vie sauve en 3 ans.
  • La loi du Texas a obligé les cliniques d’avortement à être équipées au même titre que les cliniques chirurgicales ; elle a été considérée comme constitutionnelle par la Cour Suprême.
  • Les petites sœurs des Pauvres ont été obligées par le juge Sonia Sotomayor de payer dans leurs cotisations le remboursement de l’avortement et de la contraception. Elles ont refusé. Au nom de la liberté de conscience, la Cour suprême leur a donné raison.

  • Il y avait autour des avortoirs des « zones tampon ». Une femme du nom d’Eleanor McCullen avait été arrêtée dans une de ces zones car elle essayait de dissuader une femme de se faire avorter. Les zones tampons ont été supprimées par le Cour Suprême. Ce qui permet aux pro-vies de manifester autour des avortoirs.

Ce sont ainsi cinq décisions importantes avec celle de Hobby Lobby qui ont été prises visant à diminuer le nombre d’avortements. La Cour Suprême n’hésite plus à heurter de face le Sénat qui en Amérique est l’instance législative principale.

Le 6 octobre prochain commence un nouveau mandat de la Cour Suprême. Il est probable sinon certain que c’est toute la question de l’avortement qui sera mise en cause auprès de cette instance juridique entre les mains desquelles la vie de millions d’enfants à naître sera remise.

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :