Euthanasie cachée mais euthanasie tout de même, la mise à mort du grand handicapée Vincent Lambert par décision de justice se précise.

L’État veut euthanasier Vincent Lambert comme en témoigne la saisie par le ministère de la Santé de la Cour de cassation afin qu’elle casse la décision de la cour d’appel de Paris qui, le 20 mai, avait ordonné la reprise de son hydratation et de son alimentation. Ce que vient de faire une justice aux ordres des lobbies du la culture de mort : la Cour de cassation a ouvert la voie vendredi 28 juin à un nouvel arrêt des soins de Vincent Lambert, devenu symbole du débat sur la fin de vie en France, selon son arrêt consulté par l’AFP.

La haute juridiction a cassé la décision de la cour d’appel de Paris qui, le 20 mai, avait ordonné la reprise de son hydratation et de son alimentation. Elle a jugé que la cour d’appel, juge judiciaire, n’était pas compétente, et prononcé cette cassation “sans renvoi” devant une autre juridiction, ce qui rend possible un nouvel arrêt des traitements par les médecins du CHU de Reims.

Les traitements de Vincent Lambert peuvent s’arrêter “dès maintenant”, a déclaré l’avocat de son épouse, Rachel. L’État français, l’épouse de Vincent Lambert et le CHU de Reims ont formé ce pourvoi en cassation pour que l’arrêt des soins soit effectif. Tandis que les parents du malade s’y opposent toujours. 

“Il n’y a plus de voies de recours possibles car il n’y a plus de juges à saisir”, a cependant déclaré à la presse Me Patrice Spinosi, après la décision de la plus haute juridiction judiciaire de casser l’arrêt de la cour d’appel qui avait ordonné la reprise des soins. “C’est un point final à cette affaire”, a-t-il affirmé. 

En réaction à cette ultime décision, les avocats des parents de Vincent Lambert ont déclaré qu’ils entameraient des poursuites pour “meurtre” si l’arrêt des soins entrait en vigueur, rapporte l’AFP. 

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

22 commentaires

  1. balaninu says:

    De toute façon c’est un meurtre ! qu’on le veuille ou non, c’est un meurtre et les avocats ont raison de vouloir poursuivre ces gens pour meurtre.
    Mon Dieu montrez votre Puissance et votre Amour, s’il Vous plaît. Que l’on ne dise pas où est leur Dieu ! ayez pitié de Monsieur Vincent Lambert de ses Parents et de tous ceux qui se battent pour sa vie, par leurs prières et leurs larmes, et de ceux qui se battent pour lui, ayez pitié.
    Nous savons, nous, que les châtiments viendront si l’euthanasie en France devenait droit de cité. Nous avons tellement de fléaux, dans notre pauvre pays ! Au secours ! nous coulons…..

  2. Pire qu une dictature ,une dictature peut avoir a sa tete une personne qui impose des valeurs ,,Nous sommes dans un systeme totalitaire et criminel .Dieu reparera et chatiera les pervers .Je comprend bien le sort qu appliquerent les prophetes aux pourrits .,c est au grand dame des catholiques ce qui est aussi predit dans Apocalypse .

  3. Soupape says:

    La plus sale dictature du monde entier …

    Il reste :

    1 – qu’il est interdit de condamner à mort par Droit constitutionnel

    2 – que le CHU de Reims, peut être DESSAISI d’urgence
    de la garde de Vincent Lambert,
    puisque d’autres lieux d’accueils, mieux disant,
    se sont proposés de l’alimenter (puisqu’il déglutit) et de le maintenir en Vie.

    • Cadoudal says:

      la République veut nous imposer l ‘euthanasie, comme l’ avortement, la sodomie , l ‘Islam
      et tant d’ outils de destruction de la vraie France.

    • Sans l’accord de sa femme il ne sera transféré nulle part.

  4. Sancenay says:

    C’est un déni de justice absolu, le début du génocide projeté de centaines de “morts inutiles” pour reprendre les mots cyniques très récents et certainement pas prononcés par hasard par la mère Buzyn ,( ex belle-fille de la mère Veil ). La cour de Cassation aux ordres des factions libertaires représentées par la Procureur Molins a argué que ” seules les privations de liberté peuvent être qualifiées d’atteinte à la liberté individuelle”
    Mais que je sache , toutes nos libertés individuelles ne sont -elles pas totalement contingentes de notre liberté inaliénable de vivre ?
    Il ne s’agit donc pas là d’un argument de droit, mais de rhétorique et d’acharnement idéologique !
    Et l’argumentation du procureur mortifère en a apporté la preuve si besoin était en disant que “reconnaître le droit à la vie , serait remettre en cause la loi ( Ndlr, euthanazique ) Léonetti , et la ( sacro-sainte ) IVG” , (de la Religion du “Progrès” contre l’humanité)
    De barbarie en barbarie, la France se voit condamnée à une mort certaine, une dissolution dans un monde sans foi ni loi .L’Etat,qui mène le bal , et qui vient en tant qu’autorité administrative ,désormais ouvertement totalitaire, en effet, d’obtenir droit de vie et de mort sur ses administrés, ne représente plus qu’une éphémère étape de la destruction de seize siècles de construction chrétienne.
    Mon Dieu, qu’avons-nous fait , ou pas fait surtout , pour en arriver là ?
    Prions pour Vincent et ses parents.

  5. Soupape says:

    La femme de Vincent Lambert vit avec un autre …

    Ses demandes sont donc irrecevables, puisqu’elle n’a plus intérêt à la cause.

    • Aucune importance. Même si c’est vrai. La justice l’a reconnue comme la tutrice légale de Vincent Lambert.

      • Tonnerre says:

        Et vous trouvez ça normal ?

        • Il est clair qu’il n’est plus en état d’exprimer sa volonté. Désigner une tutrice ou un tuteur est une procédure parfaitement normale. Dans le cadre d’un mariage c’est toujours l’époux ou l’épouse qui est désigné. Les règles ne vont pas changées pour vous faire plaisir.

          • Tinatine says:

            Ce n’ est pas toujours l’ époux ou l’ épouse qui est nommé tuteur ; c’ est le cas le plus fréquent mais ce n’ est pas une obligation .

          • Tonnerre says:

            Donc une épouse à qui trompe publiquement son époux est le tuteur légal de celui-ci et c’est normal ? Tout va bien dans le meilleur des mondes donc.

  6. Sancenay says:

    Gardons toutefois espoir et Espérance. Car “l’autorité administrative”, en l’occurrence la clique libertaire et liberticide qui utilise à ses fins l’Etat français ne peut à la fois pouser celui-ci à renoncer à sa souveraineté , et en l’occurrence, en matière de protection du droit des personnes handicapées par le biais de sa ratification auprès de l’Onu de la Convention du Droit des personnes handicapées et ,qui plus est de la ratification, du Protocole facultatif qui reconnaît la compétence et la légitimité juridictionnelle du HCDH ( Haut Comité du Droit des personnes handicapées ) sur les Etats qui ont ratifié, et se prévaloir dans le même temps d’une légitimité en la matière à laquelle il a renoncé.
    Pour une fois l’appétit mondialiste du moloch étatique pourrait et doit lui jouer un bon tour.
    Certes les media poussent au crime en semant la confusion, mais l’affaire n’est pas jouée.
    Prions pour les hardis avocats de Vincent et sa Maman qui lundi défendra VIncent et l’humanité même à l’ONU.
    Hier nous (je) étions quelque peu abattus, aujourd’hui le combat reprend de plus belle.

  7. Qu’en savez vous ? Juste une affirmation gratuite sans doute.

  8. Laguerre says:

    Un début à tout: mise à mort de tous les êtres imparfaits, trop malade pour être soigné, trop âgé…Les nazis ne procédaient-ils pas ainsi avec les juifs, les tziganes, les homosexuels…?
    Qui peut décider ainsi de l’existence d’un être humain? Des barbares? Des dieux?