police hessen

Allemagne – La police de Fribourg-en-Brisgau (Bade-Wurtemberg) a surveillé les discothèques de la ville, ce week-end, pour s’assurer qu’elles laissent entrer tous ceux qui le souhaitent, “sans discrimination“.

Plusieurs bars et boîtes de nuit avaient annoncé la semaine dernière leur décision d’interdire l’entrée aux “réfugiés” pour empêcher qu’ils viennent y créer des incidents et y commettre des agressions sexuelles ou des vols . Sur les portes, certains avaient même accroché un panneau « Discothèque sans réfugiés ».

Il s’agissait d’une réaction aux agressions sexuelles massives commises par des immigrés, notamment des demandeurs d’asile, le soir du réveillon de Nouvel An, ainsi qu’aux problèmes causés par des demandeurs d’asile dans plusieurs discothèques.

Mais la loi ne permet pas de sélectionner le droit d’entrée d’un espace public.  “La loi allemande interdit la discrimination, nous ne pouvons permettre que l’on refuse l’entrée à des clients en raison de leur nationalité ou race“; a déclaré le conseiller des affaires sociales de Fribourg, Ulrich von Kirschbach, social-démocrate.

Pourtant, la semaine dernière encore, dans le quartier populaire de l’université de Fribourg, des agressions sexuelles et des vols avaient été signalés durant les nuits du week-end et les victimes ont systématiquement décrit les auteurs comme des «étrangers».

Les autorités politiques n’en ont que faire. Elles ont envoyé la police surveillé les boîtes de nuit, non pas pour protéger les femmes mais pour assurer aux “réfugiés” le droit d’y entrer…

Le climat d’insécurité ne cesse de croître en Allemagne. Un rapport de l’Office fédéral criminel (BKA) allemand, publié par “Südeutsche Zeitung”, dresse un bilan alarmant : au moins douze autres villes allemandes ont connu des agressions sexuelles dans un contexte similaire à celles de Cologne.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :