Mort par pollution et mort par avortement
La pollution de l’air tue 1200 enfants par an en Europe et l’avortement 970 300 enfants par an en Europe.

Le Figaro et l’AFP de ce jour, 24 avril 2023, nous alertent de façon dramatique-  avec un titre accrocheur à faire peur à toutes les mamans de France et de Navarre – en écrivant « La pollution de l’air tue encore 1200 enfants par an en Europe ».

Et d’en rajouter dans l’angoisse qui devrait tous nous saisir : « La pollution de l’air cause plus de 1200 décès prématurés par an chez les moins de 18 ans en Europe et augmente significativement le risque de maladie plus tard au cours de leur vie ».

Selon un autre rapport publié par l’AEE en novembre, au moins 238.000 personnes – tous âges confondus – sont mortes prématurément en 2020 en Europe à cause de la pollution de l’air dans les pays membres de l’agence (Union européenne, Turquie, Norvège, Suisse, Islande et Liechtenstein).

Nous comprenons que tous ces « morts européens prématurés » posent un cas de conscience à nos confrères du Figaro qui demandent « d’établir des limites plus contraignantes pour les principaux polluants de l’air ».

Mais, nous permettent-ils d’évoquer, même de façon furtive, le bilan annuel des 223 300 petits innocents (1) qui n’ont même pas la chance d’être comptabilisés comme « décès prématurés » puisqu’ils ont été assassinés dans le ventre de leur maman avant de naître ?

Et ce n’est que le chiffre « officiel » des avortements  pour la France ! Lorsque l’on comptabilise les chiffres « officiels » pour l’Europe, nous atteignons le nombre terrible de 970 300 bébés empêchés de naître chaque année.

Comparés aux « 1 200 enfants morts par an en Europe à cause de la pollution de l’air », on peut tristement constater que la priorité de certains n’est pas proportionnellement ni directement  liée à la réalité des chiffres, mais à l’idéologie dominante. C’est ce qu’a très bien exprimé notre confrère Gilles Colroy dans son éditorial sobrement intitulé “Le permis de tuer“.

Quant à ceux, les mêmes, qui prônent un recours massive à l’immigration pour pallier le manque de naissances en Europe, nous les renvoyons sèchement à leurs contradictions de masochistes consentants !

Paul DEROGIS

(1) Chiffres officiels des avortements « officiels » selon l’étude de la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) publiée mardi 27 septembre 2022 : « en 2021, 223 300 interruptions volontaires de grossesse (IVG) ont été enregistrées en France, soit un volume stable par rapport à 2020. »

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

Abonnez-vous à CARITAS !

Ça y est, le numéro 1 de la tout nouvelle revue Caritas est chez l’imprimeur et en prévente sur MCP.

Nous vous l’avions annoncé dans un précédent mailing : la naissance d’une toute nouvelle revue de qualité, Caritas, la revue du pays réel, et la parution prochaine de son premier numéro de 86 pages. Bonne nouvelle, : ce numéro 1 de Caritas qui consacre son dossier à la Lutte contre la haine anticatholique vient d’être envoyé à l’imprimerie et sera bientôt dans les librairies et les boites aux lettres des abonnés.

Militez,

En achetant le n°1 de CARITAS : Lutter contre la haine anticatholique

En s’abonnant à cette nouvelle revue : la revue CARITAS !