A l’Est, la révolution culturelle arc-en-ciel avec ses contre-valeurs nihilistes ne passe pas.

La Pologne donne encore une preuve de cette résistance à la Gaystapo. Depuis quelque temps, certaines municipalités polonaises se battent pour s’opposer à l’idéologie du genre et défendre la famille naturelle. Le monde LGBT les a accusés de construire des zones sans LGBT.

Certaines de ces municipalités étaient jumelées avec d’autres municipalités non polonaises. Suite à cette décision pro-famille prise par les administrations locales, la commissaire européenne à l’égalité Helena Dalli a rompu ces jumelages et a également retiré les fonds y afférents.

La première ville touchée par cette décision anti-familiale de l’UE a été Tuchów. Mais le ministre polonais de la Justice, Zbigniew Ziobro, a déclaré que l’Etat fournirait à Tuchów les fonds soustraits par l’Union européenne. « Nous soutenons une municipalité qui a un agenda pro-famille, promeut le soutien aux familles qui fonctionnent bien et lutte contre l’idéologie imposée LGBT et de genre, qui a été repoussée par la Commission européenne », a commenté le ministre.

L’Europe de l’Est est un bel exemple qu’il est possible de se battre pour un retour aux valeurs chrétiennes et familiales, et de se passer des fonds européens.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

A l’heure de la 3ème dose et de la 5ème vague de mensonge, nous vous recommandons le livre : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 € seulement !

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :