MPI ne se gêne pas pour critiquer les éléments que nous réprouvons chez Marine Le Pen et son Front National qui veut se rendre compaptible avec le Système. Mais que, de Libération au Figaro, on se lie, on se ligue et on s’amuse dans un même bac à sable, montre bien l’accointance de fond qui existe en réalité entre ces médias mainstream.

Voici le rapport qu’en fait joyeusement Libération :

Marine Le Pen succède à Nicolas Sarkozy. La présidente du FN a remporté le prix du menteur en politique 2015 pour son accumulation d’affirmations fausses sur les migrants. Par exemple, sur l’ampleur de la vague d’arrivants, sur leur sexe et leurs motivations, sur le faux assaut de migrants contre des pompiers à Calais ou sur le jihadisme. On pourrait encore ajouter sa manie d’utiliser le terme «clandestin» en lieu et place de «réfugié» ou sa piteuse tentative de justification après l’utilisation de l’expression «immigration bactérienne» lors de la campagne des régionales. […]

Le jury présidé par le politologue Thomas Guénolé était composé de six journalistes : Mélissa Bounoua (Reader, Slate), Alexandre Devecchio (FigaroVox, Le Figaro), Hugo Domenach (Le Point), Samuel Laurent (Les Décodeurs, Le Monde), Cédric Mathiot (Désintox, Libération), Antoine Krempf (Le Vrai du Faux, France Info).

Les lecteurs de medias-presse.info savent hélas que ce qui est reproché à Marine le Pen c’est tout simplement de dire la vérité sur ces points. Cette vérité dérange cette presse subventionnée aux frais du contribuable… C’est tout un petit monde qui se protège.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

9 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires