Cinéma et télévision sont fréquemment mis au service d’une propagande multiculturaliste, LGBT, anti-catholique et anti-patriote. En voici une illustration parmi beaucoup d’autres. Un lecteur nous fait parvenir son commentaire sur un épisode de la série Alice Nevers diffusé par TF1. 

alice-nevers

Je vous engage vivement à regarder (en replay) avant jeudi l’épisode ci-dessous référencé de la série classique “Alice Nevers – Le juge est une femme” intitulé : “Mauvais genre” diffusé le jeudi 26 mai à 20 h 55

http://www.tf1.fr/tf1/alice-nevers/videos/alice-nevers-mauvais-genre.html <http://www.tf1.fr/tf1/alice-nevers/videos/alice-nevers-mauvais-genre.html>

Alice au cours d’une kermesse dans l’école primaire de son fils, le retrouve prostré dans un cagibis au fond d’une pièce où git le corps du directeur de l’école poignardé avec une paire de ciseaux…

Alice – comme dans tous les épisodes de la série – mène l’enquête et découvre que le directeur avait depuis longtemps fait l’objet de menace de la part de parents d’élèves qui se refusaient à voir introduire à l’école les ABCD de l’égalité et les prémices des manipulations “antisexistes”…

Avec évidemment la catéchèse correspondante contre “les extrémistes qui accusent le directeur d’être un pervers et l’anti sexisme de faire des homos” (sic) [7’]

Une dégoulinade de tous les clichés sur la façon dont “une poignée d’extrémistes terrorise les enseignants et face auxquels l’Education Nationale a reculé” (sic!) [11’ – 13’]

Et (évidemment) le fils du directeur de l’école est… un homo!

Nombres d’entre les parents avaient déjà retiré leurs enfants de l’école, notamment sous l’impulsion d’une madame “ben Salem”…[14’] 
(Si ce n’est pas une attaque à la JRE et de Farida Belghoul !!!)

Et l’histoire ne s’arrête pas là!

On voit débarquer un jeune homo dont le fameux directeur assassiné s’occupait…

Là, on s’attaque au milieu supposé “catho-tradi”: la famille “Legendre”
Un père officier toujours en mission et une mère “qui s’occupe de la famille” [31’ – 34’]

Ce n’est plus le cliché au service de la télévision, mais la télévision rabaissée au service des clichés!

L’un des  fils, jeune homosexuel, est “rejeté par sa famille” (sic).
Il est envoyé par sa famille dans un “centre de réadaptation” sensé par des méthodes chimiques et musclées “remettre à l’endroit la sexualité des patients” dirigé par un sulfureux médecin psychiatre qui ne semble pas être avare de sévices physiques pour “convertir les récalcitrants à l’hétérosexualité”.
Pour les téléspectateurs qui n’auraient pas à ce stade encore compris le message, le décor est sans équivoque: le hall d’entrée du centre arbore une grande Vierge à l’enfant [37’]

aice-nevers-vierge-enfant

Je vous laisse apprécier la suite!… 
Au total une “apologie de la tolérance” pourvu évidemment qu’elle traite de la question LGBT et qu’elle attaque directement “les fondamentalistes” qui défendent les structures sociétales, telle la famille!

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :