Selon le site économique Trading Economics, la Suisse est la championne mondiale de l’endettement des ménages. Selon les dernières données disponibles, celles de décembre 2017, la Confédération Helvétique voit les dettes de ses ressortissants équivaloir à 127,8 % du PIB, contre 58,7 % pour la France et une moyenne de 58 % pour la zone euro.

Dette des ménages supérieure à 120 % du PIB : Suisse (127.8), Australie (121.7), Tchéquie (121.7).

Dette des ménages supérieure à 110 % du PIB : Danemark (115.6).

Dette des ménages supérieure à 100 % du PIB : Pays-Bas (105), Norvège (102.3), Canada (100.2).

Dette des ménages supérieure à 90 % du PIB : Corée du Sud (94.8), Nouvelle-Zélande (91.8).

Dette des ménages supérieure à 80 % du PIB : Suède (87.7), Royaume-Uni (86.7).

Dette des ménages supérieure à 70 % du PIB : Etats-Unis (78.7), Hong Kong (70.6).

Dette des ménages supérieure à 60 % du PIB : Portugal (69.4), Thaïlande (68), Malaisie (67.2), Finlande (67.1), Luxembourg (66.6), Espagne (61.3), Belgique (60.4).

Dette des ménages supérieure à 50 % du PIB : France (58.7), Singapour (58.7), Japon (57.4), Grèce (57.2), Allemagne (52.9).

Dette des ménages supérieure à 40 % du PIB : Autriche (49.1), Chine (48.4), Irlande (47.5), Chili (43.7), Israël (42), Italie (40.9).

Dette des ménages supérieure à 30 % du PIB : Pologne (35.1), Afrique du Sud (33.1).

Dette des ménages supérieure à 20 % du PIB : Colombie (26.32), Brésil (24.7), Lituanie (22.47).

Dette des ménages supérieure à 10 % du PIB : Hongrie (18.8), Turquie (17.4), Indonésie (17), Russie (16.2), Mexique (16.1), Arabie Saoudite (12.9), Inde (10.9).

Dette des ménages inférieure à 10 % du PIB : Argentine (7).

Ces chiffres sont à mettre en perspective avec les maximas et les minimas d’endettement des ménages. Commençons par la perspective haute, la zone euro étant monté à 64,4 %.

Dette des ménages supérieure à 130 % du PIB : Danemark (139)

Dette des ménages supérieure à 120 % du PIB : Suisse (128), Australie (122), Tchéquie (122).

Dette des ménages supérieure à 110 % du PIB : Pays-Bas (119), Irlande (117).

Dette des ménages supérieure à 100 % du PIB : Norvège (102.3), Canada (101).

Dette des ménages supérieure à 90 % du PIB : Etats-Unis (98), Royaume-Uni (96.5), Corée du Sud (94.8), Nouvelle-Zélande (93.3), Portugal (92.1)0

Dette des ménages supérieure à 80 % du PIB : Suède (87.7), Espagne (85.1),

Dette des ménages supérieure à 70 % du PIB : Japon (72.2), Malaisie (70.9), Allemagne (70.9), Hong Kong (70.6), Thaïlande (70.5).

Dette des ménages supérieure à 60 % du PIB : Luxembourg (67.4), Finlande (67.2), Grèce (65.3), Belgique (60.4).

Dette des ménages supérieure à 50 % du PIB : Singapour (59.9), France (58.7), Autriche (54.4).

Dette des ménages supérieure à 40 % du PIB : Chine (48.4), Italie (44), Afrique du Sud (43.9), Chili (43.7), Israël (42), Hongrie (40.8).

Dette des ménages supérieure à 30 % du PIB : Pologne (36.7), Lituanie (32.6).

Dette des ménages supérieure à 20 % du PIB : Brésil (27.6), Colombie (26.51).

Dette des ménages supérieure à 10 % du PIB : Turquie (19.6), Russie (17.7), Indonésie (17.1), Mexique (16.1), Arabie Saoudite (14.1), Inde (11).

Dette des ménages inférieure à 10 % du PIB : Argentine (7).

Poursuivons avec la perspective basse, la zone euro étant descendue à 46,3 :

Dette des ménages supérieure à 100 % du PIB : Suisse (102)

Dette des ménages supérieure à 60 % du PIB : Danemark (69.1)

Dette des ménages supérieure à 50 % du PIB : Pays-Bas (50.4).

Dette des ménages supérieure à 40 % du PIB : Malaisie (48.6), Irlande (47.5), Suède (43.9), Autriche (40.7), Norvège (40.4).

Dette des ménages supérieure à 30 % du PIB : Luxembourg (39.1), Allemagne (35), Hong Kong (34.5), Australie (34.2), Afrique du Sud (33.1), Canada (32.2).

Dette des ménages supérieure à 20 % du PIB : Israël (29), Royaume-Uni (38.7), Nouvelle-Zélande (27.9), Belgique (27.8), Thaïlande (25.4), Etats-Unis (23.8), Espagne (22.8), Chili (22.7), Singapour (21.8), Japon (20.3).

Dette des ménages supérieure à 10 % du PIB : France (18.6), Finlande (12.8), Chine (10.8)

Dette des ménages supérieure à 5 % du PIB : Brésil (9.2), Colombie (9.01), Inde (8.7), Italie (8.2), Tchéquie (8.1), Mexique (7.7), Portugal (7.6), Arabie Saoudite (7.3), Indonésie (6.2), Grèce (5.5).

Dette des ménages supérieure à 1 % du PIB : Corée du Sud (1.4), Lituanie (1,39).

Dette des ménages inférieure à 1 % du PIB : Russie (0.6), Turquie (0.1).

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :