Il y en a une qui va peut-être voir son business, ou plutôt celui des personnes qui la manipulent, s’effondrer, c’est Greta Thunberg.

Car le coronavirus semble avoir au moins la peau d’une idéologie du politiquement correct, celle du réchauffement climatique anthropique.

Malgré l’arrêt de pans entiers de l’économie mondiale, du trafic aérien, du trafic de voitures, des usines chimiques, sidérurgiques, cimenteries, etc., qui en tout état de cause, selon la doxa du réchauffement climatique anthropique aurait donc du entraîner la chute des émissions mondiales de CO2, le taux de CO2 atmosphérique a cru plus vite en avril entre 2019 et 2020 qu’entre 2018 et 2019 !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. Soupape says:

    1 – La pauvre … a du attraper le virus … et confondre … anthropique avec entropique …

    2 – Cela prouve … qu’ils ne font JAMAIS de mesures …

    et qu’ils zinventent tous les chiffres … tout bonnement …

    3 – Quand c’est pour la ” bonne ” cause … tout est permis ! …

    il devient même possible … de mentir … scientifiquement …

    même avec l’approbation … des .°. comités de lecture .°. …

    C’est la méthode cramon-lippephi …

    bien qu’il y en a qui revendiquent … la priorité de la méthode

  2. Arthur Gohin says:

    J’apprécierais beaucoup que Francesca de Villasmundo puisse donner la réfférence de l’article qu’elle reproduit. Cela permettrai de le lire avec précision.
    Merci d’avence si cela lui est possible.

  3. grumly says:

    Je crois que c’est ici : https://www.co2.earth/daily-co2