Cette information a été annoncée par un communiqué publié ce 27 janvier 2016 par Mme Samira Maraï, ministre de la femme, de l’enfance et des personnes âgées. Le but est de fermer les activités de toutes les écoles maternelles dispensant un enseignement religieux sans autorisation des pouvoirs publics. 

Les islamistes ont vite réagit à l’instar de Noureddine Bhiri, président du groupe parlementaire du parti Ennahadha qui a interpellé la ministre ironiquement « le danger qu’il y aurait à ce que des enfants apprennent le coran »

Dans le même sens, Le lobbyiste Radhouane Masmoudi, président du Centre d’études sur l’islam et la démocratie (CSID) rapporte jeuneafrique.com a appelé carrément  à une refonte totale du système éducatif et préconisé la séparation entre les filles et les garçons arguant que des études démontrent que les établissements non mixtes affichent de meilleurs résultats. 

Parlant justement des jardins d’enfants, la ministre, précise qu’ils font une lecture du Coran sans lien avec les valeurs de l’Islam: « en enracinant chez les enfants le sentiment de la peur et de l’angoisse à travers l’enseignement du châtiment de la tombe et en personnifiant les ténèbres de l’enfer au lieu d’apprendre aux petits l’amour d’Allah ». précise la même source.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Colloque sur Saint Joseph

Plus de 9h de conférences pour seulement 5.00 € ! Pourquoi s’en priver ?

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :