Située en Auvergne, l’abbaye Saint-Vincent de Chantelle est une abbaye bénédictine fondée en 937, et qui a traversé les âges en intéressant les plus grands personnages de chaque époque ! Divine Box vous emmène à travers son histoire riche en rebondissements pour découvrir l’abbaye, ses soeurs aujourd’hui, et leurs produits cosmétiques… C’est parti !

L’abbaye de Chantelle est située en Auvergne ©Abbaye de Chantelle

L’origine
Le tout début de l’histoire de l’abbaye de Chantelle nous fait remonter au Ve siècle. C’est à cette période que sont construits un château et une église dédiée à saint Vincent, à 323 mètres d’altitude, surplombant la région ! C’est en 937, seulement cinq siècles plus tard, que la vie monastique débute en ce lieu. En effet, les propriétaires donnent les bâtiments à des chanoines de saint Augustin !

Un lieu convoité
Au cours des années, Chantelle attire les hauts personnages ! En même temps, il est vrai que la situation géographique est stratégique… Non seulement la colline surplombe la région, mais elle se situe juste à côté d’une ancienne voie romaine, qui reliait Clermont à Bourges. Voici donc quelques évènements marquants qui y ont eu lieu :

– au VIIIe siècle, Pépin le Bref (roi des Francs) s’empare du château;
– en 1286, Aymar de Cros (évêque de Clermont) s’y fait sacrer;
– au XVe siècle, elle est propriété du duc de Bourbon, qui en rebâtit tous les lieux;
– au XVIe siècle, Anne de Beaujeu (fille du roi Louis XI et régente de France) y installe sa résidence avant d’y mourir.
Amusant tout ça, non ?

Une période difficile
Mais cette vie de château prend fin en 1638, lorsque le Château de Chantelle est “desmolly et razé” sous les ordres de Richelieu, ennemi de la noblesse… Il soupçonne en effet les lieux d’être un repaire d’ennemis du roi. Mais heureusement pour les moines, le prieuré reste intact ! Mais la communauté faiblit ensuite, et laisse la place au XVIIe siècle à des jésuites en meilleure forme. L’arrivée de cette nouvelle communauté donne un rayonnement plus important à Chantelle, donc tant mieux ! Sauf que cent ans plus tard, la Révolution fait des ravages… Le prieuré est vendu comme bien national, et c’est la fin de la vie monastique à Chantelle, après huit siècles d’histoire ! Triste sort…

L’arrivée des bénédictines
Heureusement, il y a aussi de bonnes nouvelles dans tout ça ! Une fois la Révolution passée, l’évêque de Moulins souhaite que la vie monastique reprenne à Chantelle. Ainsi, en octobre 1853, un groupe de bénédictines de l’abbaye de Pradines (près de Roanne), débarque à l’abbaye de Chantelle ! La nouvelle communauté se développe rapidement, et aménage les vestiges des siècles passés… A tel point que dix ans plus tard, en 1862, les bâtiments sont classés “monuments historiques” !

Les bâtiments de l’abbaye, comme l’abbatiale, sont classés “monuments historiques” – crédit ©Prod03

Le début d’une activité
Le pape Pie XII, au milieu du XXe siècle, invita tous les monastères de moniales à avoir une activité lucrative, qualifiée souvent ensuite d’artisanat monastique. Après mûre réflexion, le choix est fait en 1952 : l’abbaye de Chantelle fabriquera des produits cosmétiques ! Et hop, en 1954, c’est parti ! Toute la communauté est investie : une sœur chimiste en production, une sœur mathématicienne en comptabilité, et les autres pour le conditionnement. En deux temps trois mouvements, elles sortent déjà un lait de toilette et une eau de Cologne ! C’est le début d’un grand succès pour les bénédictines de Chantelle…

La communauté aujourd’hui
Aujourd’hui, l’abbaye Saint-Vincent de Chantelle regroupe une dizaine de bénédictines, qui vivent selon la règle de saint Benoît, partageant ainsi leur temps entre la prière et le travail manuel. En plus des sept offices quotidiens, les sœurs accueillent les pèlerins de Compostelle, et travaillent de leurs mains pour conditionner de nombreux produits cosmétiques ! Elles travaillent avec une dizaine de salariés laïcs, qui les aident à la production, mais Mère Pascale reste la “boss” de cette petite entreprise… !

Les soeurs de Chantelle confectionnent des produits cosmétiques ©Abbaye de Chantelle

Et pour se procurer les produits cosmétiques de l’abbaye de Chantelle ?

Pour acheter les produits de l’abbaye, on vous conseille évidemment d’aller directement sur place à l’abbaye, en dehors de la période covid évidemment → 14 Rue Anne de Beaujeu, 03140 Chantelle. Vous pourrez en profiter pour faire un tour dans l’église, et passer un bonjour aux soeurs que vous croiserez !

Sinon, vous pouvez cliquer ici pour acheter en ligne les produits de l’abbaye de Chantelle (vous serez redirigé(e) vers la boutique monastique en ligne de Divine Box)

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

Les commentaires sont fermés

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !

%d blogueurs aiment cette page :