La CGT veut débaptiser la place de la Cathédrale et du Cardinal  Pie

Le 13 juillet dernier, la CGT de la Vienne, par l’intermédiaire de son président Alain Peyratte, a envoyé un courrier à madame le maire de Poitiers Léonore Moncond’huy. La raison ? Le syndicat souhaite que la place de la Cathédrale et du Cardinal Pie soit débaptisée. Et qu’elle soit remplacée par : place de la Cathédrale. Ils évoquent plusieurs raisons. «Le cardinal Pie est le chef des ultra-mondains [sic], un courant où le pouvoir spirituel et juridictionnel du pape l’emporte sur le pouvoir politique [… ], c’est un farouche opposant aux principes de la Révolution
française et hostile aux idées libérales de la troisième République[…] Il a fait ériger Notre-Dame des Dunes comme « Pardon de la Nation à Dieu »[… ], il n’hésite pas non plus à parler de véritable péché français. » Pour toutes ces explications, la CGT «s’étonne qu’une place porte encore ce nom. » En position d’attente, ils espèrent que le conseil municipal prendra la décision de débaptiser la place pour la célébration des 150 ans de la Commune de Paris.

MPI relaie l’éditorial de Jacques BOISARD, Président de l’association Sainte Jeanne d’Arc de Poitiers dont l’aumônerie est assurée par le Père Philippe de la Fraternité de la Transfiguration :

Les  récentes  attaques  qui,   au   travers  de   la   lumineuse  mémoire  du   Cardinal   Pie viennent  de  frapper  les  catholiques poitevins  sollicitent  notre  vive   réaction.  C’est pourquoi nous  consacrons ce  numéro à ce  que  déjà  Poitiers appelle « l’affaire» de  la place  de la Cathédrale et du Cardinal-Pie.

Nous  vous  en rapportons les épisodes vécus  jusqu’à ce jour.  Mais l’ «affaire» n’est pas terminée,  quelle  va  être   la  réponse  de   la  municipalité?  Toujours est-il  que   nous sommes bien  décidés  à nous  battre jusqu’au bout, par  tous  moyens, même judiciaires, pour  que  l’histoire  de  notre  ville, indissociable de  la chrétienté, demeure. Cet  épisode, si nous  ne résistons pas,  ouvrira la porte à d’autres affronts, le mouvement s’étendra. À nous  de lui barrer le chemin.

Pour  mener à bien  ce combat, nous  avons  un  absolu besoin  de  chacun d’entre vous; nous  ne bénéficions pas, comme nos adversaires, de subventions directes ou indirectes puisées sur  nos impôts; vous  êtes  notre seule  ressource.

Notre  appel  formulé dans  le bulletin précédent est bien  loin  d ‘avoir produit les fruits que  nous  attendions; cette fois,  répondez-nous généreusement et  rapidement  (cf   page  3) .  Luttons, Jeanne   l’a  promis en  son  temps « les hommes batailleront et Dieu  donnera la victoire».

Jacques BOISARD, Président

Renseignements pour aider cette association :

Site internet : association-sainte jeanne-d-arc.e-monsite.com

Courriel  :  jeannedarcpoitiers@qmail.com

Secrétariat-trésorerie : Laurent  COGNY – 5 bis rue Jean Jaurès -Bât A – Appt B – 86000  POITIERS

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A l’heure de la 3ème dose et de la 5ème vague de mensonge, nous vous recommandons le livre : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 € seulement !

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :