Boris-Johnson-Erdogan

Le magazine britannique The Spectator avait lancé un « concours de poèmes insultants » envers le président turc Recep Tayyip Erdogan organisé en guise de solidarité avec l’humoriste allemand Jan Böhmermann poursuivi en Allemagne pour un poème dans lequel le président turc est traité de pédophile et de zoophile.

La surprise, c’est que le gagnant de ce concours controversé n’est autre que… Boris Johnson, l’ancien maire de Londres.

Dans une interview à l’hebdomadaire suisse Die Weltwoche, Boris Johnson avait qualifié ces poursuites à l’encontre de Jan Böhmermann de « scandale ». « Si quelqu’un veut faire une blague sur l’amour qui fleurit entre le président turc et une chèvre, il devrait pouvoir le faire, dans n’importe quel pays européen, y compris en Turquie », avait-il dit.

Boris Johnson s’est ensuite lancé, à la demande des journalistes qui l’interviewaient, dans un « limerick », un poème humoristique de cinq vers, apparemment improvisé, décrochant aussitôt la palme du « concours de poèmes insultants envers le président Erdogan ».

Pour l’anecdote, l’arrière grand-père de Boris Johnson était turc.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :